_______________________________________

« Je n’ai malheureusement aucune certitude sur l’information demandée. Si ce n’est pas la DGAC, il est effectivement possible que ce soit des avions de chasse de l’armée de l’Air. Ils ont probablement survolé votre région récemment, soit dans le cadre d’entraînement ou de leur mission de police du ciel, y compris en soirée. L’armée de l’Air et de l’Espace s’entraîne en tout temps, de jour comme de nuit, pour assurer la formation et la qualification de ses équipages […]”

_______________________________________

Alors, si l’armée de l’air n’est pas foutue de savoir ce qu’elle avait dans le ciel quelques heures auparavant, on est pas dans la merde… Très bon article de la Nouvelle République, je job a été fait.

Les couloirs aériens pour les exercices sont (quand même) réservés à l’avance (pour éviter de se retrouver avec un avion privé dans l’azimut de jets à bloc…), donc, pour l’Armée, vérifier à minima si ce couloir aérien était bloqué n’était quand même pas un effort surhumain… Bref !

Lien vers l’article :

https://www.lanouvellerepublique.fr/deux-sevres/survol-bruyant-d-un-hameau-a-cherves-sans-doute-un-appareil-militaire