______________________________________________________

“En d’autres termes, il faudrait beaucoup moins de vie dans les nuages ​​de Vénus pour créer le niveau de phosphine que nous avons détecté que la quantité de vie vivant dans les nuages ​​de notre propre planète – une quantité plausible de vie. C’est vraiment excitant car cela signifie que nous pouvons toujours compter la vie comme une source possible de gaz phosphine. 

Cosmosonic

______________________________________________________

Un bon article (un peu technique, c’est vrai) de Morgaine Frorestier pour Cosmosonic, qui revient sur la phosphine detectée dans l’atmosphère de Vénus. Nous vous invitons à le lire. Au calme… Pas dans un bus bondé…

Lien vers l’article :

https://www.cosmosonic.com/combien-de-vie-faudrait-il-pour-creer-le-signal-de-phosphine-sur-venus/