L’armée japonaise suit maintenant officiellement les ovnis

 

“Le ministère de la Défense aurait expliqué que les nouvelles directives avaient été publiées «en raison d’une augmentation de l’utilisation de drones et d’autres objets qui volent différemment des avions conventionnels».”

 

Un mois après l’annonce officielle de la création de l’UAPTF c’est au tour du Japon de constituer une entité similaire. Cette annonce a-t-elle un lien avec le fait que le pays souhaitait rejoindre le groupe informel “Five Eyes” composés de pays anglophones souhaitant collaborer au niveau du renseignement ? Je me dis….pourquoi pas….

En tout cas d’autres pays suivront peut-être (sans doute ?) l’exemple de ces deux pays en terme de création de ce type de structure.

 

 

lien vers l’article

https://www.popularmechanics.com/military/aviation/amp34061578/japanese-military-tracking-ufos/?__twitter_impression=true&s=09&fbclid=IwAR2xWiXj7HHU6JgG3HZEZ4E6B70rmkWgXnlkMa2Lcac7XfZmSl9jnPCYfxM

 


ci-dessous une proposition de traduction

 

Maintenant que le groupe de travail OVNI du Pentagone est actif, d’autres pays se joignent à la recherche.

 

Le ministre japonais de la Défense a dévoilé des directives pour le personnel de défense japonais qui subit des observations d’OVNI . Les directives stipulent que les membres des Forces japonaises d’autodéfense doivent enregistrer tous les OVNI qu’ils observent afin que le ministère de la Défense puisse étudier les preuves. Les nouvelles règles arrivent juste un mois après que le département américain de la Défense a publié des protocoles similaires .

Le ministre japonais de la Défense, Taro Kono, a publié les instructions cette semaine. Selon la NHK , les Forces d’autodéfense feront des rapports “… si quelqu’un repère dans l’air un objet non identifiable qui pourrait affecter la défense et la sécurité du pays.” Les directives invitent également à «faire tous les efforts possibles pour prendre des photos ou des vidéos de l’objet afin d’effectuer les analyses nécessaires».

Le ministère de la Défense aurait expliqué que les nouvelles directives avaient été publiées «en raison d’une augmentation de l’utilisation de drones et d’autres objets qui volent différemment des avions conventionnels». Cela dit, le Japon a annoncé ces directives peu de temps après que le département américain de la Défense ait créé un groupe de travail pour enquêter sur les observations d’OVNIS, à la suite d’ observations confirmées d’ OVNI par des pilotes de l’US Navy entre 2004 et 2014 .

Le groupe de travail sur les phénomènes aériens non identifiés (UAP) du Pentagone (UAPTF) enquêtera sur les observations d’UAP, également connues sous le nom d’OVNIS. C’est le premier programme officiel du gouvernement américain affilié à la recherche sur les ovnis depuis une unité des années 2000 qui analysait les véhicules aériens sans pilote (UAV) et d’autres UAP a perdu son financement en 2012, même si plusieurs sources ont confirmé à Popular Mechanics que l’ unité est restée active dans le secret après son obturation .

Le Japon, quant à lui, est interdit par la Constitution de posséder des forces militaires traditionnelles. Au lieu de cela, Tokyo contrôle les forces d’autodéfense aérienne, terrestre et maritime – des forces armées incapables de mener une action offensive et formées uniquement pour défendre le pays. Malgré cela, les Forces d’autodéfense, comme on les appelle collectivement, sont parmi les plus avancées technologiquement au monde, utilisant des armes telles que le chasseur américain F-15 Eagle, le système de combat Aegis pour la défense antimissile balistique, et armes au sol comme le nouveau char de combat principal de type 10.

En 2018, le gouvernement japonais a publié une déclaration officielle sur les ovnis, disant: «aucune confirmation n’a été faite de leur existence». Tokyo a également admis ne pas passer beaucoup de temps à penser aux OVNIS: “Le gouvernement n’a pas envisagé de manière spécifique ce qui sera fait si un OVNI est repéré en train de voler vers le Japon.”

Pour sa part, le ministre de la Défense Kono a déclaré qu’il ne croyait pas aux ovnis. En 2007, le prédécesseur de Kono, Shigeru Ishiba, a déclaré : «Il n’y a aucune raison de nier qu’il existe des objets volants non identifiés et certaines formes de vie qui les contrôlent.»

Mais traiter avec les OVNIS pourrait être une autre affaire, a déclaré Ishiba, car la politique d’autodéfense stricte du Japon signifiait que l’armée ne pouvait pas les attaquer à moins d’être attaquée d’abord. Ishiba était largement considéré comme ayant plaisanté sur les OVNIS, mais sérieux au sujet de la légalité de les abattre.