« Infatigable, celui qu’on a baptisé le Da Vinci de l’aviation carburait aux « épreuves mentales ». Un mantra qui deviendra le moteur de la Skunk Works, même après qu’il eut passé le flambeau à Ben Rich, en 1975. Et s’il y eut bel et bien des créatures d’apparence surhumaines dans la zone 51, ce furent ses travailleurs issus d’une classe à part, à la technique renversante. »

Le devoir


Un article très court, qui n’était destiné qu’à présenter un reportage sur Historia sur Skunk Works, et donc Clarence Leonard « Kelly » Johnson, l’âme du programme. S’il y avait un extraterrestre dans la zone 51, c’était lui. Pour le reste…

Lien vers l’article du Devoir :

https://www.ledevoir.com/culture/ecrans/581049/les-espions-du-ciel-l-histoire-de-l-unite-skunk-works-memoires-d-un-da-vinci-de-l-aviation

Lien vers le Wikipedia de Kelly Johnson :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Clarence_Johnson

Lien vers le doc Kelly Johnson and Lockheed Story :