Plus dangereux sans doute pour l’esprit de toute l’entreprise est le risque d’un effet « retour de flamme », conduisant les personnes adhérant à une croyance battue en brèche à y adhérer plus fortement encore face aux arguments contraires présentés. À l’aune d’un tel effet, particulièrement vif lorsque les croyances en jeu revêtent une certaine valeur émotionnelle, la zététique dans sa composante « debunking » encourt le risque de crisper plutôt que d’éduquer, ou de polariser plutôt que d’ouvrir à un dialogue constructif entre partis contraires. Une telle polarisation stérilisante se retrouve d’ailleurs exacerbée aussitôt que le principe de charité se voit abandonné au profit d’une dialectique arrogante ou condescendante (pratique qui se révèle toutefois plutôt l’exception que la règle).

The Conversation


Un article que j’ai piqué du mur de Thibaut Canuti ! Alors, j’ai isolé un passage qui me semble très important, et assez caractéristique de certains youtubeurs.

Allez, allons au bout des choses et assumons. Astronogeek et consorts avaient clairement dans leur ligne de mire Umberto Molinaro quand ils ont conçu leur happening “Crop Circle”. Résultat des courses : ce dernier continue, et peut-être même de plus belle, à développer ces théories. Grâce à un manifeste coup de pub surement involontaire de ses détracteurs. Donc, un coup d’épée dans l’eau, ou un bon coup de buzz, mais l’objectif est raté…

Et à ceux qui pensent que le MUFON France débunke tout, et ne valide rien, les choses ne sont pas si simples. C’est juste qu’on ne veut pas croire, on veut savoir…

Lien vers l’article :

https://theconversation.com/zeteticiens-et-autres-debunkers-qui-sont-ces-vulgarisateurs-2-0-139768?fbclid=IwAR2303TVQ-WDhDRnL2yR6GdpKmlroD81fOxdSAsq2FTxwnqnA2zL8eSbZas