“Après un examen approfondi, le département a déterminé que la publication autorisée de ces vidéos non classifiées ne révèle aucune capacité ou système sensible”, a déclaré Gough dans un communiqué, “et n’empiète sur aucune enquête ultérieure sur les incursions de l’espace aérien militaire par des personnes non identifiées. phénomènes aériens. ”

CNN


Bon, nouvel épisode des vidéos AATIP, le DoD publie officiellement des vidéos qui font vibrer le petit monde ufologique depuis plus de deux ans. M’est d’avis que la situation les ennuie bien quand même… Impatient de la sortie du prochain “OVNIS, Science & Histoire”, j’ai eu le plaisir d’écrire un article qui reprend pas mal d’éléments de cette histoire.

On rappelle aussi qu’hier on parlait du dossier avec Franck Maurin et Jean-François Ghio.


Lien vers l’article de CNN :

https://edition.cnn.com/2020/04/27/politics/pentagon-ufo-videos/index.html?fbclid=IwAR0jNNA5FNbkC16fOYkcKz_rPVpUKq5DfZ75r7GShte9ScReMyydFD2Vmjk

Proposition de traduction :

Le Pentagone a officiellement publié trois courtes vidéos montrant des “phénomènes aériens non identifiés” qui avaient été précédemment publiées par une société privée.

Les vidéos montrent ce qui semble être des objets volants non identifiés se déplaçant rapidement lorsqu’ils sont enregistrés par des caméras infrarouges. Deux des vidéos contiennent des membres du service réagissant avec admiration à la vitesse à laquelle les objets se déplacent. Une voix spécule que ce pourrait être un drone.
La Marine avait précédemment reconnu la véracité des vidéos en septembre de l’année dernière. Ils les publient officiellement maintenant, “afin de dissiper toute idée fausse du public sur la réalité ou non des images qui ont circulé, ou s’il y a plus ou non dans les vidéos”, selon la porte-parole du Pentagone Sue Gough.
“Après un examen approfondi, le département a déterminé que la publication autorisée de ces vidéos non classifiées ne révèle aucune capacité ou système sensible”, a déclaré Gough dans un communiqué, “et n’empiète sur aucune enquête ultérieure sur les incursions de l’espace aérien militaire par des personnes non identifiées. phénomènes aériens. “
La Marine a maintenant des directives officielles sur la façon dont ses pilotes peuvent signaler quand ils croient avoir vu de possibles ovnis.
Les vidéos de la Navy ont été publiées pour la première fois entre décembre 2017 et mars 2018 par la To The Stars Academy of Arts & Sciences, une société cofondée par l’ancien musicien de Blink-182, Tom DeLonge, qui affirme étudier des informations sur des phénomènes aériens non identifiés.
En 2017, l’un des pilotes qui a vu l’un des objets non identifiés en 2004 a déclaré à CNN qu’il s’était déplacé d’une manière qu’il ne pouvait expliquer.
“Alors que je m’en approchais … il s’est rapidement accéléré vers le sud et a disparu en moins de deux secondes”, a expliqué le pilote à la retraite de l’US Navy, David Fravor. “C’était extrêmement brusque, comme une balle de ping-pong, rebondissant sur un mur. Elle frapperait et irait dans l’autre sens.”
Le Pentagone a précédemment étudié les enregistrements de rencontres aériennes avec des objets inconnus dans le cadre d’un programme classifié depuis fermé qui a été lancé à la demande de l’ancien sénateur Harry Reid du Nevada. Le programme a été lancé en 2007 et s’est terminé en 2012, selon le Pentagone, car ils ont estimé qu’il y avait des priorités plus élevées qui nécessitaient un financement.
Néanmoins, Luis Elizondo, l’ ancien responsable du programme classifié , a déclaré à CNN en 2017 qu’il pensait personnellement “qu’il existe des preuves très convaincantes que nous ne sommes peut-être pas seuls”.
“Ces avions – nous les appellerons des avions – présentent des caractéristiques qui ne sont actuellement pas dans l’inventaire américain ni dans aucun inventaire étranger que nous connaissons”, a déclaré Elizondo à propos des objets qu’ils ont recherchés. Il dit qu’il a démissionné du ministère de la Défense en 2017 pour protester contre le secret entourant le programme et l’opposition interne à son financement.
Reid a tweeté lundi qu’il était “content” que le Pentagone ait officiellement publié les vidéos, mais que “cela ne fait qu’effleurer la surface de la recherche et des matériaux disponibles. Les États-Unis doivent examiner sérieusement et scientifiquement tout cela et toutes les implications potentielles pour la sécurité nationale”.
Et certains membres du Congrès sont toujours intéressés par la question, les sénateurs recevant un briefing confidentiel de responsables de la Marine sur des avions non identifiés l’été dernier.
“Si les pilotes à Oceana ou ailleurs signalent des dangers de vol qui interfèrent avec la formation ou les mettent en danger, alors le sénateur Warner veut des réponses. Peu importe qu’il s’agisse de ballons météo, de petits hommes verts ou de tout autre chose – nous ne pouvons pas demander à nos pilotes de mettre leur vie en danger inutilement “, a déclaré à CNN Rachel Cohen, porte-parole du sénateur démocrate de Virginie Mark Warner.