OSD(PA) BRIEFING CARD

UAP Report to Congress

May 17, 2021


Résumé

L’intérêt du public et des médias pour les phénomènes aériens non identifiés (PAU) reste élevé. Le DoD a officiellement établi un groupe de travail UAP (UAPTF), conformément à la NDAA FY19, le 4 août 2020. Le rapport du comité sénatorial spécial sur le renseignement (SSCI) joint à la loi FY21 Intelligence Authorization Act (signée dans la loi dans le cadre de l’ensemble des dépenses projet de loi signé le 27 décembre 2020) a ordonné au directeur du renseignement national, en consultation avec le SECDEF, de soumettre un rapport au Congrès sur les PAN dans les 180 jours suivant la promulgation. Le rapport SSCI mentionne spécifiquement l’UAPTF. Récemment (@ 20-21 mars), John Ratcliffe, ancien DNI, s’est entretenu avec Fox News à propos du rapport, générant plusieurs requêtes demandant au DoD de commenter ses affirmations dans l’interview. CBS « 60 Minutes » a diffusé un segment le 16 mai sur les efforts du DoD pour examiner les PAN.


Messages Prioritaires / Points de discussion

 Nous sommes conscients de l’exigence du rapport, et l’équipe de l’UAPTF travaille activement avec le Bureau du directeur du renseignement national sur le rapport. Je vous renvoie à ODNI pour toute autre chose concernant le rapport.

 Nous prenons très au sérieux les rapports d’incursions dans notre espace aérien – par n’importe quel aéronef, identifié ou non identifié – et enquêtons sur chacun.

 La sécurité (de notre personnel) et la sécurité (de nos opérations) sont une préoccupation primordiale.

 Pour protéger notre personnel, maintenir la sécurité opérationnelle et sauvegarder les méthodes de renseignement, nous ne discutons pas publiquement des détails des observations de l’UAP, du groupe de travail ou des examens.


Questions et réponses

Q. Le Département a-t-il trouvé des preuves de technologie extraterrestre ?

A. Les examens des incursions des UAP sont toujours en cours ; le Département ne commente pas les questions de renseignement.

Q : Avez-vous des commentaires sur les remarques faites par John Ratcliffe à Fox News au sujet du prochain rapport UAP ?

R. Comme il était l’ancien DNI et que l’ODNI a la tête du rapport UAP, je vous renvoie à l’ODNI.

Q. Pourquoi avez-vous créé l’UAPTF ?

R. Le ministère de la Défense a créé l’UAPTF pour améliorer sa compréhension et mieux comprendre la nature et les origines des incursions d’UAP dans nos champs d’entraînement et dans l’espace aérien désigné. Le groupe de travail se concentre sur une approche fondée sur les données pour identifier la source des incursions. Nous avons besoin de données (provenant de l’augmentation des rapports des aviateurs, des moyens techniques, etc.) à analyser afin de comprendre et de tirer les conclusions appropriées et de faire les recommandations appropriées aux dirigeants. Au fur et à mesure que nous collectons des données supplémentaires, nous prévoyons de combler l’écart entre les éléments identifiés et non identifiés et d’éviter les surprises stratégiques concernant la technologie de l’adversaire.

Q. Pourquoi la Marine a-t-elle modifié ses directives de déclaration sur les PAN ?

A. Nous utilisons une approche axée sur les données. Parfois, il y a des phénomènes pour lesquels nous n’avons pas suffisamment de données. Nous voulions établir un environnement dans lequel notre force se sente à l’aise pour rapporter toutes les observations afin que nous puissions collecter des données, prendre des décisions éclairées et traiter nos conclusions.

Q. Pouvez-vous nous dire quelque chose sur ce que l’UAPTF a trouvé jusqu’à présent ?

R. Nous ne commentons pas les questions de renseignement.

Q. Pourquoi ne pouvez-vous rien nous dire sur les UAP ou sur ce que fait l’UAPTF ?

R. Le DoD ne fournit pas d’informations sur les activités opérationnelles ou de renseignement qui permettraient d’identifier d’éventuelles vulnérabilités américaines.

Q. De quel budget dispose l’UAPTF ?

R : En tant qu’agence principale, l’US Navy identifie et utilise les fonds de défense appropriés pour répondre aux exigences de l’UAPTF.

Informations générales supplémentaires (à ne pas diffuser)

À l’exception de son existence et de sa mission/objectif, pratiquement tout le reste de l’UAPTF est classé, conformément au Guide de classification de sécurité (SCG) signé.

Points de discussion supplémentaires sur l’UAPTF

 Le DOD a mis en place un groupe de travail UAP pour acquérir des connaissances et un aperçu de la nature et des origines des incursions UAP dans nos champs d’entraînement et dans l’espace aérien désigné.

 La mission du groupe de travail est de détecter, d’analyser et de cataloguer les PAN qui pourraient potentiellement constituer une menace pour la sécurité nationale des États-Unis.

 Le ministère de la Défense maintient de nombreuses activités pour collecter des données afin de créer des images opérationnelles précises et d’éclairer la prise de décision. L’UAPTF est un autre outil du DOD qui utilise des données pour améliorer la compréhension des environnements d’exploitation et prendre en charge les politiques pertinentes.

 Auparavant, les services enquêtaient séparément sur les rapports UAP. L’UAPTF offre une opportunité de mieux réseauter et de normaliser ces processus.

 La mission du groupe de travail est de détecter, d’analyser et de cataloguer les PAN qui pourraient constituer une menace pour la sécurité nationale des États-Unis.

 Parfois, il y a des phénomènes pour lesquels nous n’avons pas suffisamment de données. Nous voulons créer un environnement dans lequel notre force se sente à l’aise pour rapporter toutes les observations afin que nous puissions collecter des données, prendre des décisions éclairées et traiter nos conclusions.

 Au fur et à mesure que nous recueillons des données supplémentaires, nous prévoyons de combler l’écart entre les éléments identifiés et non identifiés et d’éviter les surprises stratégiques concernant la technologie de l’adversaire.

 La Marine dirige l’UAPTF. Le Bureau du sous-secrétaire à la Défense pour le renseignement et la sécurité supervise l’UAPTF.

 Pour maintenir la sécurité des opérations et éviter de divulguer des informations pouvant être utiles à des adversaires potentiels, le DOD ne discute pas publiquement des détails des observations ou de l’examen des incursions signalées dans nos champs d’entraînement ou dans l’espace aérien désigné, y compris les incursions initialement désignées comme UAP – qui comprend également tous les détails de l’UAPTF et de ses activités.

 [Si on lui demande d’annoncer l’UAPTF sans autre discussion publique :] Nous voulons que le public américain soit au courant des efforts du ministère de la Défense pour préserver la sécurité nationale. Nous continuerons de partager ce que nous pouvons sur le programme, le cas échéant.

 [Si on vous demande ce que l’UAPTF a fait jusqu’à présent :] Je ne vais pas entrer dans les détails sur ce qu’ils peuvent apprendre lors de leurs examens. Cependant, je pense qu’il est important de souligner à nouveau pourquoi nous avons créé le Groupe de travail. L’espace aérien au 21e siècle est de plus en plus encombré et complexe. Nous devons tous être conscients des problèmes de sécurité dans cet environnement opérationnel en constante évolution et de la nécessité de surveiller en permanence les changements dans notre espace aérien qui peuvent affecter des opérations sûres et sécurisées. C’est juste la bonne chose à faire.

 Des rapports détaillés sur ce que les forces opérationnelles observent jouent un rôle important en fournissant aux dirigeants et aux commandants opérationnels les informations vitales dont ils ont besoin pour réagir en conséquence.

 [Si demandé sur le rôle de l’ancien employé du DoD Luis Elizondo dans le programme avancé d’identification des menaces aérospatiales (AATIP) :] Luis Elizondo n’avait aucune responsabilité assignée pour l’AATIP lorsqu’il était affecté à l’OUSD(I).

 [Si on vous demande si l’UAPTF est une continuation de l’AATIP/la relation entre l’UAPTF et l’AATIP :] L’UAPTF n’est pas une continuation de l’AATIP. Étant donné que la majorité des rapports sur les observations d’UAP au cours des dernières années provenaient d’aviateurs navals, le ministère de la Marine menait des évaluations des incursions d’UAP dans les champs d’entraînement du DOD et l’espace aérien désigné depuis environ 2018. À partir de 2019, le DOD a entrepris des efforts pour formaliser le bon travail effectué par la Marine pour le DOD. L’ancien secrétaire adjoint Norquist a approuvé la création de l’UAPTF le 4 août 2020.

 [En cas de question sur le Programme avancé d’identification des menaces aérospatiales (AATIP ; 2008-2012, 22 millions de dollars) :] Le but du Programme avancé d’identification des menaces aérospatiales (AATIP) était d’enquêter sur les applications étrangères de systèmes d’armes aérospatiales avancés, avec des projections technologiques futures sur les 40 prochaines années, et de créer un centre d’expertise pour les technologies aérospatiales avancées. L’objectif était d’aider à comprendre la menace posée par les véhicules et les technologies aérospatiaux non conventionnels ou à longueur d’avance qui pourraient avoir des implications sur la sécurité nationale des États-Unis.