______________________________________________________

Le Black Vault a contacté le Pentagone pour obtenir des commentaires sur la sortie, et en un peu plus de trois heures et demie, la porte-parole du Pentagone, Susan Gough, a répondu et confirmé l’authenticité de la vidéo. Elle a déclaré: «Je peux confirmer que la vidéo que vous avez envoyée a été prise par le personnel de la Marine et que l’UAPTF l’a incluse dans leurs examens en cours. Je n’ai pas d’autres informations à ce sujet pour vous.

The Black Vault

Lien vers l’article initial Du Black Vault

______________________________________________________

Bon, on était à une grosse nouvelle par semaine, on passe à une par demi-journée… Ca va être tendu jusqu’au 25 Juin. Susan Gough qui confirme l’authenticité de la nouvelle vidéo de Corbell (je ne peux plus dissocier son image de celle du Lutin Grognon de Dora, désolé…). Tout ça en un temps plus que record, à croire qu’elle avait déjà fait le mail et renseigné les destinataires…

Par contre, Gough dit bien :

______________________________________________________

Bon, je persiste et je signe, ça ne sent pas bon (du tout), la vidéo (appelons la « Radar ») montre… des échos radar. Enfin, Beaty, puis Kehoe et Ceccoti avaient fait le boulot, il n’y avait pas d’ambiguité sur la présence d’appareils dans le sillage de l’USS KIDD est consorts en Juillet 2019. Donc, non seulement Corbell enfonce des portes ouvertes, mais appose un auto-collant jaune fluo « UFO Certified ». Entendez « Extraterrestrial Inside ». Kehoe et Ceccoti doivent s’arracher les cheveux…

Rajoutons également que montrer des écrans radar, avec données, coordonnées, dates, etc… est illégal. La logique aurait voulu que Corbell soit embarqué sur le champ pour interrogatoire.

La question est maintenant : à qui cela profite-t-il ? Pourquoi maintenant ? Pourquoi Knapp-Corbell, les promoteurs de Bob Lazare ? N’y avait-il pas plus crédible comme interlocuteurs ?

Wait and see…

______________________________________________________

Une autre vidéo UAP ayant fait l’objet d’une fuite est publiée; Une autre confirmation du Pentagone Swift est reçue

Le 27 mai 2021, le cinéaste Jeremy Corbell a publié une autre vidéo liée à UAP. Cela se connecte à sa précédente version de l’UAP prise à l’ USS Omaha le 15 juillet 2019 et semble être l’écran radar à l’époque de l’événement. La vidéo est partagée, avec autorisation, ici sur la chaîne YouTube de The Black Vault et The Black Vault:

Selon Corbell, voici ce qu’il a publié:

«Cette séquence a été filmée au CIC (Centre d’information de combat) de l’USS Omaha le 15 juillet 2019 dans une zone d’alerte au large de San Diego par Visual Intelligence Personnel (équipe VIPER). Cette version de données RADAR montre quatre clips; plusieurs cibles inconnues (et un navire civil). Certaines des cibles inconnues abandonnent RADAR dans ces images. Cela s’est produit de nombreuses fois au cours de la série de rencontres OVNI. Au plus fort des contacts – il y avait au moins quatorze inconnues observées à la fois. La série d’événements a atteint un crescendo avec l’une des cibles inconnues entrant dans l’eau à 23 heures. Aucune épave trouvée. Aucun des engins non identifiés n’a été retrouvé. Ce sont des données de capteur corroborantes démontrant une série d’événements OVNI importants – où des inconnus grouillaient de navires de guerre de la marine américaine. Ce type de vérification d’informations multiplateforme est à la fois unique et rare dans la poursuite du mystère OVNI. »

Le Black Vault a contacté le Pentagone pour obtenir des commentaires sur la sortie, et en un peu plus de trois heures et demie, la porte-parole du Pentagone, Susan Gough, a répondu et confirmé l’authenticité de la vidéo. Elle a déclaré:

«Je peux confirmer que la vidéo que vous avez envoyée a été prise par le personnel de la Marine et que l’UAPTF l’a incluse dans leurs examens en cours. Je n’ai pas d’autres informations à ce sujet pour vous.

Cela continue la tendance des réponses rapides aux informations présumées divulguées. Le Black Vault a fait un suivi et a demandé des éclaircissements si l’un des éléments qui ont fait surface au cours des deux derniers mois était toujours considéré comme des publications «non autorisées», également appelées «fuites». Gough a confirmé qu’ils l’étaient et a offert les informations supplémentaires suivantes:

«Les seules vidéos dont la sortie a été autorisée sont les trois que nous avons annoncées et publiées sur un site Web officiel du DoD en avril 2020.

En raison du grand intérêt du public, nous avons confirmé que les vidéos avaient été prises par le personnel de la Marine pour éviter les idées fausses à leur sujet. Notez que sur tous ces derniers, nous ne confirmons que deux choses:

– qu’ils ont été pris par du personnel de la marine
– que l’UAPTF les a inclus dans les examens en cours

C’est ça. Rien d’autre. Ne confirmant aucun autre détail ou information à leur sujet.

(Remarque: si vous vous en souvenez, avant de publier les trois vidéos au printemps dernier, la marine avait confirmé qu’il s’agissait de vidéos de la marine.) « 

Les trois vidéos auxquelles elle fait référence sont «FLIR1», «Gimbal» et «GoFast».

Lorsqu’on lui a demandé si le ministère de la Défense lançait ou avait lancé une enquête ou une enquête concernant la divulgation non autorisée de matériel, elle a simplement répondu:

« Je ne peux pas commenter ce que nous pouvons faire à propos de ces versions non autorisées pour le moment. »

Plus d’informations seront publiées lorsqu’elles seront disponibles.