____________________________________________________________

Notamment, sa réponse nie que la marine ou le ministère de la Défense ait publié les photos ou les vidéos. Cependant, elle (Susan Gough) poursuit en déclarant que l’information a été «fournie» à des «organes de presse en ligne» sans suivre les procédures appropriées. Elle explique en outre que la confirmation partielle visait à réduire la perception erronée du public et qu’aucune enquête officielle n’a été ouverte concernant la publication des photos ou de la vidéo.

Adam Kehoe

Lien vers l’article initial

____________________________________________________________

Adam Kehoe apporte lui aussi de nouveaux éléments, qui, s’ils éclaircissent certains points, ne permettent pas de mieux comprendre la stratégie de communication du DoD. Le dossier est très, très loin d’être clos…

____________________________________________________________

L’UAPTF répond aux préoccupations de désinformation

Adam Kehoe

Il y a eu une controverse considérable depuis que Jeremy Corbell a publié des vidéos et des photos associées à l’ incident de l’ USS Kidd en 2019 plus tôt ce mois-ci. Dans un écart inhabituel par rapport à une stratégie d’affaires publiques assez discrète, le porte-parole du Groupe de travail sur les phénomènes aériens non identifiés (UAPTF) a authentifié la vidéo et les photos, mais a fourni quelques autres détails dans une déclaration au chercheur de la FOIA, John Greenewald.

Depuis lors, la confirmation partielle au milieu de détails autrement flous a suscité des inquiétudes quant à une mauvaise direction intentionnelle. Dans un article récent, Greenewald a écrit:

Le Black Vault a spéculé depuis la fuite de la photo «Batman Balloon» début décembre 2020, que tout cela pourrait être potentiellement un jeu de fausse direction intentionnelle et même de désinformation, dans le but de dérouter le public. L’échange décrit ci-dessus semble ajouter plus de preuves à cette théorie.

Ce soir, le porte-parole de l’UAPTF a répondu à mes premières questions sur ces préoccupations. J’ai demandé:

1. Quelqu’un associé à l’UAPTF ou à l’équipe des affaires publiques a-t-il divulgué le matériel publié par Corbell?

2. Y a-t-il une enquête sur la fuite? Si oui, quel est son statut? Sinon, pourquoi pas?

3. Jeremy Corbell ou George Knapp vous a-t-il contacté ou contacté quelqu’un du ministère de la Défense à l’avance pour déterminer si la diffusion de ce matériel serait préjudiciable aux intérêts américains?

Elle a répondu comme suit:

Notamment, sa réponse nie que la marine ou le ministère de la Défense ait publié les photos ou les vidéos. Cependant, il poursuit en déclarant que l’information a été «fournie» à des «organes de presse en ligne» sans suivre les procédures appropriées. Elle explique en outre que la confirmation partielle visait à réduire la perception erronée du public et qu’aucune enquête officielle n’a été ouverte concernant la publication des photos ou de la vidéo.

Sa réponse n’a pas abordé immédiatement la question croissante des présumés briefings classifiés. Jeremy Corbell et George Knapp ont affirmé que leur connaissance des diapositives de briefing secrètes étaye leurs affirmations selon lesquelles les vidéos représentent un véhicule transmédium remarquable et non un drone conventionnel:

La question a été soulevée plus tôt dans la semaine lorsque j’ai fait remarquer à l’UAPTF que sans une déclaration de leur part, il n’y a aucun moyen pour les journalistes de vérifier indépendamment les allégations concernant les briefings. Vous pouvez voir mes questions et mon historique ici:

Elle a répondu: « Je n’ai rien pour vous là-dessus. »

Hormis la question des diapositives, on ne sait pas non plus qui a fourni le matériel – ou quels « organes d’information sur le Web » les ont reçus. On ne sait pas non plus pourquoi une enquête n’a pas été menée, bien que des documents apparemment sensibles aient été mal distribués. J’ai demandé des éclaircissements sur ces points et je fournirai des mises à jour lorsqu’elles seront disponibles.

Une note spéciale – je travaille sur une mise à jour de ma pièce avec Marc Cecotti sur l’ incident de l’ USS Kidd . Compte tenu des préoccupations récentes concernant la désinformation, je voulais publier rapidement cette petite mise à jour sans attendre la publication d’un article plus grand. Attendez-vous à cela et à d’autres pièces dans les semaines à venir à The War Zone .