___________________________________________________
« Après avoir été le premier laboratoire au monde à créer puis à piéger des atomes d’antihydrogène, le premier à pouvoir générer des faisceaux de ces atomes d’antimatière, le Cern est encore le premier à les refroidir avec le laser. Voilà de quoi ouvrir de nouvelles perspectives sur leur étude qui pourrait permettre d’aller au-delà de la théorie de la relativité restreinte, et surtout de comprendre où est passée l’antimatière du Big Bang qui manque toujours à l’appel. »
Laurent Sacco pour Futura Sciences
Lien vers l’article initial

___________________________________________________

Des atomes d’antihydrogène pour comprendre où est passée l’antimatière du Big Bang ? Et bien plus encore … Le Cern innove toujours plus !