____________________________________________

“Cette forme rappelle extrêmement le vaisseau extraterrestre de Flight Of The Navigator. Le film est sorti en salles en 1986, alors que le B-2 était en plein développement classifié dans le cadre du programme Next Generation Bomber. À peine deux ans plus tard, il serait dévoilé au public.” 

Tuler Rogoway pour The War Zone

____________________________________________

U2, SR-71, F117… Vous savez qu’on aime bcp ces jouets dangereux, et qui, qu’on l’accepte ou pas, expliquent une partie des témoignages civils ou militaires d’OVNIS. Si si…

Tyler Rogoway commence l’année avec ces magnifiques clichés de B2, alors on partage…

Lien vers l’article The War Zone

____________________________________________

Proposition de traduction :

Le Northrop B-2 Spirit a l’ air tout aussi futuriste qu’il l’était lorsqu’il a été dévoilé il y a plus de trois décennies. C’est un avion tellement exotique et capable que vous avez presque l’impression de voir quelque chose d’interdit en sa présence. Dans cet esprit, j’ai publié des articles dans le passé uniquement sur l’apparence autre de l’avion et sur la façon dont il est capturé de manière captivante via des images uniques. Pourtant, les images ci-dessous transmettent vraiment la sensation extraterrestre du bombardier à ailes volantes furtives, évoquant de bons souvenirs du film de science-fiction des années 1980 Flight Of The Navigator – un film qui parlait également d’un engin exotique secret, bien qu’il provienne d’un autre monde.

La photo ci-dessous, prise par Allen Clark de Four19Photo.com est peut-être ma photo B-2 préférée de tous les temps. Il capture avec brio les pentes pas si linéaires qui composent le bord d’attaque de l’Esprit, qui arrivent toutes à un sommet dans, eh bien, un bec méchant.

ALLEN CLARK / FOUR19PHOTO.COM

Bien que cela ne soit vraiment apparent que sous un nombre limité d’angles et que le B-2 soit un métamorphe aux proportions épiques selon l’aspect sous lequel vous le regardez, le bec de l’avion est peut-être le plus exquis de tous ses presque organiques. les attributs. 

Cette forme rappelle extrêmement le vaisseau extraterrestre de Flight Of The Navigator. Le film est sorti en salles en 1986, alors que le B-2 était en plein développement classifié dans le cadre du programme Next Generation Bomber. À peine deux ans plus tard, il serait dévoilé au public. 

 L’image grand-angle spectaculaire ci-dessous est celle d’un B-2 en train de réparer ses revêtements. Les revêtements de peau en matériau absorbant le radar (RAM) de l’ avion et les sous – structures d’atténuation radar en dessous doivent être conservés en parfait état afin de maximiser la faible section radar de l’avion dont dépend sa survie. Cela ajoute considérablement au coût énorme d’exploitation du type, qui est fixé à environ 122 000 $ par heure de vol , bien que l’automatisation et les nouveaux matériaux aient rendu le processus plus efficace.

USAF

Les revêtements de B-2 obtiennent un peu de TLC.  

Vous pouvez voir dans l’image détaillée ci-dessous ce que je veux dire quand je fais référence aux revêtements de peau exotiques de l’avion, dont la composition exacte reste l’un des secrets les plus étroitement gardés du pays. Cette photo de «bec» de dessous sans doute magnifique du B-2 montre les sections complexes de la RAM qui sont enregistrées et collées sur l’avion, ainsi que son bord d’attaque sévère. Les objets ronds affleurants font partie des capteurs de détection de données d’air affleurant (FADS) de l’avion qui fonctionnent de la même manière que les tubes de Pitot et les capteurs de données aériennes standard sur les avions normaux. Ils fournissent des informations critiques aux ordinateurs de vol du B-2 pour maintenir le jet pointé dans la bonne direction. Sans cette information, l’aéronef devient intrinsèquement instable. L’intrusion d’eau dans ces capteurs a provoqué le crash dramatique d’un B-2 à Guam en 2008, qui s’est soldée par la seule radiation d’une cellule Spirit. 

USAF

Il faut se rappeler que même si le B-2 a l’air incroyablement futuriste, il a été conçu sur la base de la technologie du début des années 1980 , même si une technologie qui était absolument à la pointe du possible à l’époque. Avec seulement 20 en existence, la flotte de B-2 s’apparente plus à une force de poche d’avions expérimentaux qu’autrement. C’est ce qui est si excitant à propos du prochain B-21 Raider , c’est vraiment la chance de Northrop Grumman de construire un «B-2.0», avec 30 ans d’avancées et l’expérience de la construction et du soutien du premier bombardier furtif de ce genre. dans ce qui devrait être un avion beaucoup plus nombreux, capable, flexible, durable et encore moins coûteux à piloter.

La photo dramatique ci-dessous, un cliché par excellence vu dans de nombreux films de science-fiction et d’action (Jerry Bruckheimer, je vous regarde!), Montre une colonne de lumière tirant à travers une ouverture dans les portes du hangar, éclairant l’objet à l’intérieur avec un presque ‘ sensation sacrée. L’image nous donne également un angle plus large de la section de nez en forme de coin du B-2, avec son énorme réseau de radars à balayage électronique visible sur sa moitié inférieure, ainsi que tous les autres couvercles d’accès de maintenance et ouvertures de capteur enregistrés. Notez que la porte dentelée du jet et les bords de la porte de la baie d’armes ont même leurs propres couvercles. Vous ne voulez pas tomber dans ceux-là! 

USAF

La photo suivante est proche d’une vue externe de celle ci-dessus. Une telle machine d’aspect exotique avec ses courbures continues semble positivement étrangère parmi les angles droits austères du hangar. Imaginez voir cela pour la première fois avant qu’il ne soit diffusé au public. Cela aurait été comme être en présence d’une machine à remonter le temps. Le saut de la “baleine” furtive de Northrop, mieux connue sous le nom de démonstrateur Tacit Blue BSAX , au B-2 est vraiment remarquable, bien qu’il puisse très bien y avoir eu quelques liens manquants en cours de route. Pourtant, le temps entre le premier vol de Tacit Blue et le premier vol du B-2 n’était que de sept ans . C’est absolument époustouflant.

Si vous aviez entendu parler d’un B-2 avant et que vous passiez par ce hangar, vous penseriez probablement que vous venez de voir un vaisseau spatial. 

USAF

Enfin, il y a cette superbe vue aérienne d’un B-2 ravitaillant derrière un KC-135. Je pourrais écrire un article entier sur toutes les fonctionnalités que nous voyons ici, mais elles servent toutes un objectif et aident à raconter l’histoire des objectifs de conception à faible observation du B-2 et comment les ingénieurs les ont transformées en une véritable arme de guerre volante. Vous pouvez voir tous les panneaux composites scellés et dentelés, et l’incroyable conception d’entrée du moteur avec ses propres bords dentelés et un séparateur d’air de couche limite inférieure. Les entrées d’air des aéronefs à basse altitude sont parmi les pièces les plus difficiles à concevoir et à fabriquer. En fait, nous avons plusieurs articles sur cette seule réalité exacte . 

Les ouvertures d’éjection en fibre de verre sont également visibles via leurs contours en pointillés “ coupés ici ”, y compris le troisième qui était à l’origine destiné à un membre d’équipage supplémentaire, mais qui n’a jamais été utilisé de cette manière. Un petit lit bébé est placé dans sa position pour permettre à l’un des deux pilotes de l’avion de dormir un peu lors de missions de puissance globale d’ endurance extrême . Vous pouvez également voir l’ unité de navigation céleste à droite du cockpit, ainsi que l’une de mes autres fonctionnalités préférées sur le B-2, l’évent subtil mais présent en forme de W, en forme de pli, incliné situé entre son nez et son pare-brise. .

Si c’est ce que Northrop a proposé il y a plus de trois décennies, il sera fascinant de voir à quoi ressemblent les petits détails du B-21. 

USAF

Alors, voilà. L’apparence extraterrestre du B-2 Spirit étonne toujours après toutes ces années. La conception reste parmi les solutions d’ingénierie les plus élégantes de tous les temps, et cela devient particulièrement évident lorsque l’on examine ses nombreux détails. À l’heure actuelle, l’avion à ailes volantes servira jusqu’en 2032 , après quoi le B-21 aura pleinement pris sa place de bombardier furtif américain.