__________________________________________

« Le gouvernement de Porto Rico est convaincu que l’effondrement du radiotélescope offre une excellente occasion de le repenser, en tenant compte des leçons apprises et des recommandations de la communauté scientifique pour le rendre pertinent pendant des décennies »

Gouverneure Wanda Vázquez Garced 

__________________________________________

Une excellente nouvelle pour commencer 2021, le gouvernement de Porto Rico veut s’investir et investir pour la reconstruction d’Arecibo ! Nul doute qu’ils auront un coup de main financier des américains, qui doivent voir d’une mauvais oeil la montée en puissance de FAST, le le plus grand téléscope mondial… et chinois. D’autre part Porto Rico ne veut pas perdre la manne financière que représentait le téléscope.

Les mauvaises langues diront qu’il est dommage qu’on ait attendu qu’il s’écroule pour s’inquiéter. Pas faux. Mais on a parfois plus intérêt à repartir de zéro qu’à bricoler sur de l’existant. Ce n’est pas pour demain, mais la direction reste la bonne !

Lien vers la capsule P’tite UFO :

__________________________________________

Lien vers l’article du Primera Hora

Proposition de traduction :

La gouverneure Wanda Vázquez Garced a signé aujourd’hui un décret pour établir la reconstruction de l’Observatoire d’Arecibo en tant que politique publique.

Dans une annonce faite depuis La Fortaleza, le gouverneur a indiqué que le décret prévoit également une allocation budgétaire de huit millions de dollars pour commencer sa réparation.

« Aujourd’hui, je signe un décret dans le but d’établir comme politique publique la reconstruction du radiotélescope de l’Observatoire d’Arecibo afin qu’il refait surface en tant que centre éducatif de classe mondiale », a déclaré le gouverneur.

« Le gouvernement de Porto Rico est convaincu que l’effondrement du radiotélescope offre une excellente occasion de le repenser, en tenant compte des leçons apprises et des recommandations de la communauté scientifique pour le rendre pertinent pendant des décennies », a-t-il ajouté.

Le Conseil de planification de Porto Rico a désigné le lieu où se trouve l’Observatoire comme «zone historique», a mentionné Vázquez Garced.

« Nous devons reconstruire et il est important de mentionner que nous manquons d’un instrument comme celui que nous avions dans le monde de la science, afin de continuer à faire les progrès qui sont si importants pour nous que l’humanité », a déclaré Francisco Córdoba, directeur de la installation scientifique.

Après des mois de dégâts, l’observatoire d’Arecibo s’est effondré le matin du 1er décembre. De multiples analyses effectuées par des sociétés d’ingénierie indépendantes avaient révélé que le télescope était en «danger de défaillance catastrophique» et que ses câbles n’étaient plus capables de supporter les charges pour lesquelles ils étaient conçus.

L’Observatoire d’Arecibo a servi pendant 57 ans en tant que ressource de classe mondiale pour la recherche en radioastronomie, planétariums, systèmes solaires et géospaces.