______________________________________________________________________

“Premier astronaute britannique à rejoindre l’équipage de l’ISS, Peake a passé six mois à bord de la station, période pendant laquelle il a remporté un record du monde Guinness pour le marathon orbital le plus rapide.”

RT

______________________________________________________________________

Comme quoi, on peut passer un bout de temps dans l’espace, mais ne pas savoir tout identifier. On se rappelle du cosmonaute russe, Ivan Wagner, et son observation de Space X. On en avait fait un Vrai U Faux ? avec Seb et Marie France.

______________________________________________________________________

Ici, c’est l’astronaute Tim Peake qui nous raconte comment de l’urine congelée l’a trompé quelques minutes. Nous avons sous-titré en français, cliquez sur le carré blanc.

______________________________________________________________________

On partage également l’article de RT :

https://www.rt.com/news/508206-astronaut-peake-ufo-russian-urine/

Proposition de traduction :

L’astronaute Tim Peake a partagé les détails d’une rencontre improbable en orbite, dans laquelle il a alerté ses coéquipiers de l’ISS d’un potentiel OVNI sur une trajectoire d’interception, pour se rendre compte que les lumières dorées étaient plus, euh, d’origine humaine.

Dans une récente série d’entretiens, l’astronaute de l’Agence spatiale européenne et ancien membre d’équipage de la Station spatiale internationale Peake, 48 ans, a raconté l’occasion où, alors qu’il observait les étoiles en orbite, il a vu un objet volant non identifié – ou plutôt plusieurs d’entre eux.

«C’était à la fin de la mission, et j’étais assez expérimenté sur ce que vous devriez voir et ce que vous ne devriez pas voir dans l’espace», a rappelé Peake sur «Good Morning Britain» lundi.

«Et j’ai vu trois lumières voler en formation pendant la journée, et la seule fois où vous voyez une lumière le jour, c’est si c’est un autre vaisseau spatial qui vient vers vous.»

Il alerta rapidement et de toute urgence ses coéquipiers alors qu’ils s’efforçaient tous de déterminer ce que pouvaient être les mystérieuses lumières. Ils poussèrent un soupir collectif de soulagement et éclatèrent de rire au passage, alors que les origines terrestres du phénomène étaient révélées par un examen attentif.

«Nous n’avons pas pu résoudre le problème – et nous avons finalement réalisé que c’était de l’urine russe qui s’échappait du véhicule Progress!» Peake a dit de la matière résiduelle congelée et capricieuse, cristallisée dans le froid de l’espace.

Premier astronaute britannique à rejoindre l’équipage de l’ISS, Peake a passé six mois à bord de la station, période pendant laquelle il a remporté un record du monde Guinness pour le marathon orbital le plus rapide.

Il doit actuellement participer à une deuxième mission d’ici 2024.

«J’attends au téléphone», dit Peake.