“Ces “alliages extraterrestres” sont rapidement devenus le sujet d’une grande intrigue . To The Stars Academy, de DeLonge, un groupe de recherche sur les OVNIS qui pourrait ne pas être fauché , a déclaré qu’il avait récemment acquis des métamatériaux, bien qu’il ne soit pas clair qu’ils soient les mêmes que ceux mentionnés dans l’ article du NY Times .”

Vice


Une prise de risque supplémentaire pour Tom De Longe, avec une déclaration fracassante, mais assez casse-gueule. C’est d’ailleurs ce point (la récupération de matériel exogène) qui fragilisait l’article du NY Times.

Mais TTSA fait bouger le sujet depuis Décembre 2017, alors wait and see !

Lien vers l’article :

https://www.vice.com/en_us/article/xwnezk/tom-delonges-ufo-organization-says-its-obtained-exotic-metals-unknown-to-science


Proposition de traduction :

Tom DeLonge, ancien leader du Blink 182 et actuel UFO, a déclaré que son organisation de recherche sur les ovnis avait acquis “du matériel potentiellement exotique présentant des propriétés ne provenant d’aucune application militaire ou commerciale existante connue”. Il n’a encore fourni aucune preuve à l’appui de cette affirmation.

Depuis 70 ans, la communauté ovni est engagée dans un débat actif concernant les débris physiques d’objets volants non identifiés, mais le grand public en a eu un avant-goût en 2017, lorsque le New York Times a publié un article sur un programme secret d’ovnis du Pentagone. L’article notait de façon tentante que le milliardaire de l’aérospatiale Robert Bigelow, dont l’intérêt pour les OVNI n’est pas un secret, a modifié ses bâtiments pour abriter «des alliages métalliques et d’autres matériaux… qui auraient été récupérés de phénomènes aériens non identifiés».

Ces “alliages extraterrestres” sont rapidement devenus le sujet d’une grande intrigue . To The Stars Academy, de DeLonge, un groupe de recherche sur les OVNIS qui pourrait ne pas être fauché , a déclaré qu’il avait récemment acquis des métamatériaux, bien qu’il ne soit pas clair qu’ils soient les mêmes que ceux mentionnés dans l’ article du NY Times .

“La structure et la composition de ces matériaux ne proviennent d’aucune application militaire ou commerciale existante connue”, a déclaré dans un communiqué Steve Justice, directeur des opérations de To the Stars Academy et ancien responsable des systèmes avancés chez Skunk Works de Lockheed Martin. «Ils ont été recueillis auprès de sources avec différents niveaux de documentation sur la chaîne de traçabilité. Nous nous concentrons donc sur des faits vérifiables et travaillons à la mise au point de preuves scientifiques indépendantes des propriétés et des attributs des matériaux. Dans certains cas, la technologie de fabrication requise pour fabriquer le matériau commence seulement à être disponible. “

Justice a déclaré que l’organisation souhaitait procéder à l’ingénierie inverse des métaux dans l’espoir d’en fabriquer davantage.

Le communiqué de presse relatif à ces métaux est extrêmement vague – peu d’informations sont données sur les caractéristiques physiques des matériaux, pas plus qu’il ne fournit aucune donnée suggérant même que les matériaux sont réellement “révolutionnaires”.

Dans le communiqué de presse, le ministère de la Justice a déclaré que les documents “ont été recueillis auprès de sources avec différents niveaux de documentation sur la chaîne de traçabilité, nous nous concentrons donc sur des faits vérifiables et travaillons au développement de preuves scientifiques indépendantes des propriétés et attributs de ces matériaux”.

Selon le communiqué de presse, certains de ces matériaux étaient en possession de la journaliste d’investigation et chercheuse sur les ovnis Linda Moulton Howe, qui, en 2004, a présenté un exposé à la conférence Xcon sur ces matériaux. Dans sa conférence, dont une vidéo est sur Internet depuis des années , elle suggère que le matériau pourrait devenir un «corps de levage» avec la bonne quantité de charge électromagnétique statique et une certaine fréquence RF. Ce sont sans aucun doute les mêmes matériaux mentionnés par DeLonge dans son interview avec Joe Rogan, où il a déclaré: «Si vous frappez avec suffisamment de térahertz, cela flottera».

Dans une interview avec Motherboard, le Dr Chris Cogswell, animateur du podcast Mad Scientist et titulaire d’un doctorat en génie chimique, a expliqué que nous devions être extrêmement prudents avant de tirer des conclusions hâtives. Il a expliqué que les alliages de magnésium et de bismuth en couches sont assez courants et qu’ils sont certainement facilement explicables par la science.

«Des couches micrométriques épaisses sont fabriquées par erreur dans les installations de métallurgie tout le temps. La purification du plomb en éliminant le bismuth à l’aide de magnésium est une explication parfaitement raisonnable », a-t-il déclaré.

Il a expliqué que si ces matériaux sont vraiment exotiques, les premiers résultats devraient être obtenus assez rapidement: “Les installations pour analyser ces solides sont facilement disponibles. Si elles ont des matériaux, nous devrions constater des progrès, car ces tests prendraient tous un mois pour fonctionner. et analyser pour voir s’il y a quelque chose d’intéressant à poursuivre “.

Bien entendu, toute affirmation relative à des preuves relatives à des ovnis doit être prise avec scepticisme, mais To the Stars a déjà été le premier à publier une vidéo de pilotes militaires voyant des ovnis; ses affirmations ne peuvent donc pas être immédiatement rejetées. Il convient également de noter qu’il existe, bien sûr, de nombreux scientifiques des matériaux travaillant en permanence sur de nouveaux alliages et composites.

Jusqu’à ce que des tests scientifiques rigoureux réalisés par des tiers soient réalisés ou qu’un article évalué par des pairs dans une revue spécialisée soit publié, le meilleur plan d’action à suivre ici est simplement attendre et voir.