Air Force One vient d’avoir un quasi-accident avec un drone selon un journaliste à bord

 

Le fait qu’un drone puisse s’approcher si près de la variante la plus en vue et la plus surveillée et défendue d’un avion commercial est troublant pour des raisons évidentes. Comme nous le disons depuis de nombreuses années , l’une des plus grandes menaces posées par les drones bas de gamme concerne les VVIP, et en particulier lorsqu’ils sont en déplacement.

 

The Drive nous rapporte un incident qui s’ajoute à la liste des “mésaventures” (excusez l’euphémisme) liés au “drones”. Par ce que oui, lorsqu’on ne sait pas ce que sait mais que ca vole on parle d’un drone…En attendant le risque de collision, que ca soit avec Air Force One, un pilote militaire ou privé voire une centrale nucléaire est envisageable, et c’est problématique…

 

Lien vers l’article

https://www.thedrive.com/the-war-zone/35763/air-force-one-just-had-a-near-miss-with-a-drone-according-to-reporter-onboard?fbclid=IwAR2ijEgbJ6fhrAtm12o367hoeopHBsxSdg9spGWYKGm_RY8SqhBPXa_wXWw

 


 

ci-dessous une proposition de traduction :

Des rapports émergent décrivant un éventuel quasi-accident avec un système d’avion sans pilote (UAS) alors que le C-32A sur lequel le président Trump volait effectuait son approche finale vers la base aérienne d’Andrews dimanche soir. POTUS revenait du Trump National Golf Club à Bedminster dans le New Jersey lorsque le quasi-accident signalé a eu lieu.

Sebastian Smith, de l’AFP, a rendu compte de l’incident peu de temps après le débarquement du 757-200 hautement modifié , déclarant:

” @realDonaldTrump vient d’atterrir à Andrews sur AF1. Peu de temps avant, en descendant, nous avons survolé un petit objet, remarquablement proche de l’avion du président. Ressemblait à un drone même si je ne suis pas un expert.”

Le danger posé par les drones de passe-temps et autres drones disponibles dans le commerce pour les avions n’est pas nouveau . L’armée de l’air elle-même a eu un certain nombre d’appels très rapprochés avec des drones ces dernières années. Vous pouvez lire ces rapports dans cet article exclusif de War Zone lié ici. 

La FAA fait pression pour de nouvelles réglementations sur les aéronefs sans pilote afin de mieux suivre et potentiellement poursuivre ceux qui utilisent l’engin en dehors des règles ou à des fins néfastes. Pendant ce temps, beaucoup disent qu’une telle décision ne fera rien pour empêcher ces incidents de se produire et que d’autres mesures moins invasives pourraient faire plus de bien.

Le fait qu’un drone puisse s’approcher si près de la variante la plus en vue et la plus surveillée et défendue d’un avion commercial est troublant pour des raisons évidentes. Comme nous le disons depuis de nombreuses années , l’une des plus grandes menaces posées par les drones bas de gamme concerne les VVIP, et en particulier lorsqu’ils sont en déplacement.

Nous avons contacté la 89th Airlift Wing pour plus d’informations sur l’incident, nous mettrons à jour ce post si de nouveaux détails sont disponibles dans les heures à venir.

 

N’hésitez pas à partager !