ITW de Luis Elizondo pour Medium

ITW de Luis Elizondo pour Medium

“Que ces vidéos soient réelles ou non n’est plus à spéculer. Ils sont réels. C’est un fait. Et le gouvernement a enfin reconnu leur existence. Maintenant, le Pentagone n’a pas encore franchi le pas pour dire ce que sont ces UAP. C’est probablement une chose intelligente car nous n’avons pas encore suffisamment de données pour faire cette détermination.”

Luis Elizondo pour Médium


Dire que la parole de Luis Elizondo a pris de l’épaisseur depuis quelques semaines est un euphémisme… Officialisation et partage des vidéos défendues par TTSA, cette démarche d’apparente transparence n’aurait surement pas eu lieu sans lui.

Donc, grain de sable dans la mécanique ou pièce à sa palce dans le mécanisme ? En tout cas, ce feuilleton à rebondissements vaut toutes les séries du moment. Et en plus, là, c’est la vraie vie…

Lien vers l’article :

https://gen.medium.com/the-vindication-of-a-ufo-hunter-c79fd1508a76


Proposition de traduction :

nous découvrons un jour que les extraterrestres existent vraiment, il y a de fortes chances que nous remercions Luis Elizondo. Elizondo travaille en tant que directeur des programmes gouvernementaux avec To The Stars Academy (TTSA), une société aérospatiale et scientifique fondée en 2017 par un physicien du ministère de la Défense , un ancien officier des opérations de la CIA et le guitariste de Blink-182 Tom DeLonge .

TTSA se spécialise dans la recherche autour des phénomènes aériens non identifiés – parler militaire pour toute présence extraterrestre dans l’atmosphère. Avant de rejoindre TTSA, Elizondo a dirigé le programme avancé d’identification des menaces aérospatiales au Pentagone, une initiative sécurisée et promue en 2009 par le sénateur Harry Reid du Nevada pour l’ étude des avions «anormaux» .

Peu de temps après avoir rejoint TTSA, Elizondo a aidé à faciliter la libération de trois vidéos prises par des pilotes de la Marine d’objets non identifiés. Ces vidéos ont rapidement attiré l’attention du public, en partie grâce à des articles crédules du New York Times . Le mois dernier, le ministère de la Défense a officiellement publié les vidéos et a finalement reconnu la présence de ces phénomènes aériens non identifiés.

GEN: Quelle a été votre réaction à la reconnaissance par le Pentagone de phénomènes aériens non identifiés dans la vidéo?

Luis Elizondo: J’ai été encouragé par la franchise et l’honnêteté du Pentagone. C’est une chose avec laquelle je m’engage depuis deux ans et demi après avoir quitté le Pentagone parce que je pense que ce sujet nécessite une conversation non seulement à l’intérieur du gouvernement, mais aussi à l’extérieur. Je reste optimiste, le Pentagone poursuivra cette tendance de transparence. Reconnaître qu’il y a un problème est toujours la première étape pour y remédier.

Pensez-vous que la sortie des images par le Pentagone donne à TTSA plus de légitimité aux yeux du public?

Cela a contribué à la légitimité de notre mission, qui est la transparence et la discussion sur un sujet chargé de stigmatisation et de tabou. N’oublions pas qu’au cours de la dernière année seulement, la Marine a admis que les vidéos sont réelles et qu’il s’agit de phénomènes aériens non identifiés (UAP), et pas seulement «d’avions non identifiés». C’est une énorme victoire pour le peuple américain que nous pouvons maintenant avoir une conversation sur les UAP sans penser à Elvis sur le vaisseau-mère ou aux petits hommes verts.

Que ces vidéos soient réelles ou non n’est plus à spéculer. Ils sont réels. C’est un fait. Et le gouvernement a enfin reconnu leur existence. Maintenant, le Pentagone n’a pas encore franchi le pas pour dire ce que sont ces UAP. C’est probablement une chose intelligente car nous n’avons pas encore suffisamment de données pour faire cette détermination.

De plus, le Congrès a informé le film et le président des États-Unis a reconnu : «C’est une sacrée vidéo.» Cela devrait être un témoignage de l’orientation de la conversation. Pendant de nombreuses années, ce sujet a été relégué en marge. Maintenant, c’est une discussion que nous pouvons avoir autour de la table du dîner – et peut-être même dans les couloirs du Congrès.

Certains astrophysiciens disent que nous pourrions simplement voir des effets atmosphériques, des réflexions ou des bugs dans les systèmes d’affichage des avions de chasse. Quelle place accordez-vous à cela comme une possibilité légitime pour les phénomènes dans la vidéo?

C’est la première chose que nous avons examinée, tous les types d’avions conventionnels et de drones et de fusées, de missiles, d’hélicoptères. Tout ce qui vole, nous le regarderions. Mais on peut dire, bien sûr qu’il y a une lumière infrarouge, ou qu’il y a une réflexion sur l’objectif de la caméra. Mais cela n’explique pas que des témoins oculaires l’aient vu à l’œil nu. Cela n’explique pas non plus le retour radar. Vous ne pouvez pas avoir de verrouillage radar sur une condition atmosphérique. Cela n’a aucun sens.

Ces vidéos ont suscité un vif intérêt du public depuis que le New York Times a rendu compte de leur existence en 2017. Comment maintiendrez-vous la conversation?

Je suis très enthousiasmé par le lancement de notre intelligence artificielle via notre application mobile, SCOUT , et notre base de données, VAULT , où les informations seront regroupées, hébergées et stockées.

Nous avons consacré énormément de temps, de ressources et d’efforts à la création de cette capacité. Quiconque avec un smartphone peut être rapidement alerté s’il y a quelque chose dans son ciel. Cette information, cette chose observée, sera analysée à l’aide de l’une des technologies d’IA les plus sophistiquées dont nous disposons actuellement. S’agit-il d’un avion entrant et effectuant une approche finale dans LAX? Est-ce une planète, une étoile ou un effet météorologique? Est-ce une fusée rentrant dans l’atmosphère terrestre? Est-ce un ballon météo? Toutes ces choses seront automatiquement filtrées à l’avance.

Nous sommes à un moment de l’histoire où chaque être humain est un collectionneur de renseignements. Vous avez un appareil dans votre main qui peut trianguler et enregistrer de l’audio et de la vidéo. Si nous avons suffisamment de ces appareils dans le ciel, je pense que nous serons vraiment surpris par ce que nous pouvons collectivement capturer.

Pourquoi le gouvernement serait-il motivé – et comme vous ne pouvez pas me voir par téléphone, je mets ceci dans des citations aériennes – “dissimuler” l’existence des UAP?

Je veux éviter d’entrer dans les théories du complot. Je ne travaille plus avec le gouvernement américain, donc je ne peux pas parler en son nom, mais c’est le travail du gouvernement d’avoir toujours des réponses, surtout du point de vue de la sécurité nationale. S’il y a un pays avec une capacité technologique qui dépasse la nôtre, alors c’est le travail de notre communauté du renseignement de le comprendre et d’avertir certaines personnes de notre gouvernement. Lorsque vous avez quelque chose qui peut voler sans entrave dans l’espace aérien contrôlé par les États-Unis et peut fonctionner de manière qui surpasse certainement tout ce que nous avons, c’est alarmant. Vous ne voulez pas nécessairement diffuser que quelque chose a cette capacité.

Revenons historiquement sur les missions des avions espions U-2 et SR-71 . Pendant les premiers jours de l’U-2, nous l’avons survolé l’espace aérien contrôlé par les Soviétiques, mais ils ne l’ont jamais reconnu à leur propre peuple avant d’avoir réussi à en abattre un. C’est à ce moment-là qu’ils ont dit: «Écoutez, l’Amérique a une capacité secrète, mais nous nous en sommes occupés.» Mais jusqu’à ce qu’ils aient cette capacité, ils n’en ont jamais prononcé un mot.

Pouvez-vous nous parler un peu du contrat que TTSA vient de signer avec le Army Futures Command ? TTSA a souvent poussé le Pentagone à publier des documents et des images. Cette collaboration avec le gouvernement pourrait-elle changer cette relation?

Si vous regardez qui est à l’intérieur du TTSA, nous sommes tous d’anciens fonctionnaires du gouvernement ou des services de renseignement militaire. Les gens disent: «Oh, eh bien, vous travaillez avec le gouvernement.» Duh. Avez-vous vu nos antécédents? Le fait que nous travaillions avec l’armée américaine et d’autres sections du gouvernement américain n’est pas une mauvaise chose. À la fin de la journée, je ne veux pas être le dernier gars debout au Pentagone à dire: “Ce truc n’est pas réel, rien à voir ici les gens.”

Cette interview a été révisée et condensée pour plus de clarté.

Vox : Il est temps de prendre les OVNIS au sérieux. Sérieusement.

Vox : Il est temps de prendre les OVNIS au sérieux. Sérieusement.

“Le mieux que l’on puisse dire, c’est qu’il y a une chance non nulle que certains de ces OVNIS aient été faits par des mains non humaines, et c’est, je dirais, une raison suffisante pour en parler. Mais cela a à peine brisé le cycle des nouvelles. Même en cas de pandémie, on pourrait penser que nous aurions un peu de temps pour parler d’OVNI.”

Vox


Bon, je ne sais pas pour Vox, mais quand même, on pourra dire que la période de confinement aura été une période de record de fréquentation. Vox qui interviewe Alexander Wendt. Pas mal du tout !

Lien vers l’article :

https://www.vox.com/policy-and-politics/2020/5/8/21244090/pentagon-ufo-videos-navy-alexander-wendt


Proposition de traduction :

Le Pentagone a récemment publié trois vidéos d’OVNIS enregistrées par la Marine – une prise en 2004 et les deux autres en 2015. Les vidéos, qui ont fuité pour la première fois il y a quelques années, montrent… eh bien, ce n’est pas exactement clair.

Il y a divers objets – dont deux ressemblent à des avions – tournant dans le ciel et se déplaçant d’une manière qui défie toute explication facile. Au fur et à mesure que les images traversent l’écran, vous pouvez entendre l’excitation et la confusion des pilotes en temps réel alors qu’ils suivent ce qu’ils voient.

Je ne suis pas ce que vous appelleriez un passionné d’OVNI, mais les vidéos sont les plus convaincantes que j’ai jamais vues. Ils semblent confirmer, à tout le moins, que les OVNIS sont réels – non pas que des extraterrestres existent, mais qu’il y a des objets non identifiés bourdonnant autour du ciel.

Maintenant, je pense que les extraterrestres sont réels? Ouais, probablement. Volent-ils des vaisseaux spatiaux dans notre atmosphère? Qui diable sait?

Le mieux que l’on puisse dire, c’est qu’il y a une chance non nulle que certains de ces OVNIS aient été faits par des mains non humaines, et c’est, je dirais, une raison suffisante pour en parler. Mais cela a à peine brisé le cycle des nouvelles. Même en cas de pandémie, on pourrait penser que nous aurions un peu de temps pour parler d’OVNI.

Donc, pour tenter de forcer une conversation OVNI dans le discours public, j’ai contacté Alexander Wendt, professeur de relations internationales à l’Ohio State University. Wendt est un géant dans son domaine de la théorie infrarouge, mais au cours des 15 dernières années, il est devenu ufologue amateur. Il a écrit un article académique sur les implications politiques des OVNIS en 2008, et, plus récemment, il a donné une conférence TEDx appelant le “tabou” contre l’étude des OVNIS.

Wendt est la chose la plus proche que vous trouverez d’un expert OVNI dans un monde où l’ufologie n’est pas une vraie science. Comme d’autres passionnés, il a passé beaucoup de temps à regarder les preuves, à réfléchir aux enjeux et à théoriser pourquoi les extraterrestres visiteraient la Terre en premier lieu.

Dans cette conversation, qui a été légèrement modifiée pour plus de clarté, nous discutons pourquoi les scientifiques refusent de prendre les OVNIS au sérieux, pourquoi il pense qu’il y a de bonnes chances que les ET soient derrière l’avion dans ces vidéos, et pourquoi il pense que la découverte de la vie extraterrestre serait la événement le plus significatif de l’histoire de l’humanité.

Sean Illing

Croyez-vous à la vie extraterrestre?

Alexander Wendt

Eh bien, c’est un peu comme demander si quelqu’un croit en Dieu. C’est juste une question étrange. Je crois certainement qu’il est très probable qu’il y ait une vie extraterrestre quelque part dans l’univers, et je soupçonne que même la plupart des scientifiques pourraient être d’accord avec cela maintenant. La vraie question est, est-ce que les ET sont ici? Et c’est évidemment une question beaucoup plus discutable.

Sean Illing

Sont-ils ici?

Alexander Wendt

Je pense que les chances sont suffisamment élevées pour que nous devrions enquêter. C’est aussi simple que ça.

Sean Illing

Pourquoi les extraterrestres cacheraient-ils leur existence? Je sais que vous avez des théories à ce sujet –

Alexander Wendt

Il est possible qu’ils soient ici depuis le début. Et c’est quelque chose auquel j’ai pensé récemment, ce qui est un peu troublant. Parce que cela signifie que c’est leur planète et non la nôtre. Ils pourraient simplement être des touristes intergalactiques. Ils recherchent peut-être certains minéraux. Ce pourrait être simplement de la curiosité scientifique. Il se pourrait qu’ils extraient notre ADN. Je veux dire, qui sait? Je n’ai aucune idée. Tout ce que je sais, c’est que s’ils sont ici, ils semblent pacifiques.

Sean Illing

Vous y avez beaucoup réfléchi, Alex. Vous devez avoir une idée de lequel de ces scénarios est le plus probable.

Alexander Wendt

Je pense que s’ils sont ici, ils sont probablement ici depuis très longtemps – c’est ma supposition. Et, regardez, il y a des gravures sur bois médiévales qui semblent montrer des OVNIS. Il y a apparemment des histoires d’OVNIS dans la Bible, ou du moins des histoires qui sont interprétées de cette façon. Je pense donc qu’ils sont probablement ici depuis longtemps s’ils sont ici.

Sean Illing

Nous avons cette conversation parce que vous avez été très public à propos de dénoncer un «tabou» contre l’étude des ovnis. Quelle est votre réclamation ici?

Alexander Wendt

C’est très simple. Il se passe des choses dans le ciel qui sont étranges et qui n’ont pas d’explication évidente. Ce sont des OVNIS, et comme tout autre phénomène non identifié, les êtres humains sont des créatures curieuses et normalement les scientifiques se précipitent pour étudier tout ce que nous trouvons fascinant ou déroutant. Mais dans ce cas, les scientifiques ne le toucheront pas avec un poteau de 10 pieds. Et c’est le tabou.

Donc, même si la Marine dit maintenant: “Hé, nous avons des OVNIS sur le film, les voici”, les scientifiques ne vont toujours pas les étudier. Il semble donc qu’il y ait quelque chose qui empêche la communauté scientifique de s’engager dans ce phénomène, même si toute autre chose même à distance aussi intéressante générerait des dollars de recherche illimités.

Sean Illing

Est-ce une sorte de complot de silence? Comment un tabou comme celui-ci peut-il s’installer?

Alexander Wendt

Nous avons soutenu dans notre article universitaire de 2008 que l’État moderne est ce que nous appelons anthropocentrique. Fondamentalement, cela signifie que les êtres humains sont des souverains. Dans les temps anciens, c’était les dieux ou la nature qui étaient censés régner sur tout. Maintenant, ce sont les êtres humains. Et ce principe est incarné dans l’État. Et si vous remettez cela en question, si vous remettez en question le fait que l’État n’est pas le seul souverain potentiel ici, toute la légitimité de l’État est remise en question. Donc, toute la vision du monde de l’État moderne est très vulnérable à la question des ovnis. Vous ne pouvez même pas poser la question car cela soulève la possibilité qu’il puisse y avoir des ET ici. Et cela ne ferait que tout ouvrir.

Sean Illing

C’est un argument pour expliquer pourquoi les États pourraient ne pas être intéressés par cette question, mais cela n’explique pas pourquoi les acteurs non étatiques ou le secteur privé ne sont pas particulièrement désireux d’étudier cela.

Alexander Wendt

Maintenant, c’est un très bon point. Dans notre document, nous n’avons traité que des États. Ce qui est intéressant récemment, c’est que les États semblent plus disposés à s’engager dans ce domaine que les scientifiques. Je pense qu’il y a un orgueil dans la communauté scientifique, une croyance que les êtres humains sont les espèces les plus intelligentes sur cette planète, et il est très difficile de comprendre l’idée que s’il y a des extraterrestres ici, ils sont évidemment beaucoup plus intelligents que nous sont.

J’ai reçu beaucoup de courriels de scientifiques individuels en réponse à ma conférence TEDx . Et tous ont dit la même chose, qui est: «Merci, nous souhaitons que nous puissions étudier cela, mais nous ne pouvons pas parce que nos vies dépendent de l’obtention de subventions du gouvernement et d’autres instituts de recherche, et si quelqu’un s’inquiète que nous sont intéressés par les OVNIS, boum, ils n’obtiendront pas un centime et leur carrière sera dans le réservoir. ” Mais je pense toujours que la plupart des scientifiques croient que tout cela n’a pas de sens, et c’est franchement décevant.

Sean Illing

Je pense qu’il y a d’autres explications ici, mais nous y arriverons. Tout d’abord, parlons de ces vidéos Navy . Que pensez-vous que vous voyez lorsque vous les regardez?

Alexander Wendt

La première chose que je dirais, c’est que peu importe ce que je pense parce que je ne suis pas un scientifique, non? Je ne sais pas ce qu’il y a sur ces vidéos. Mais pour moi, j’ai écouté les pilotes, leurs voix, et je leur fais confiance beaucoup plus que je ne me ferais confiance. Et ils voient clairement quelque chose d’extraordinaire. Maintenant, que ce soit la vie extraterrestre, qui sait? C’est une explication plausible. Mon point est que nous devrions être agnostiques à ce sujet et simplement l’étudier scientifiquement. Faisons la science et ensuite nous pourrons parler de ce que nous avons trouvé. Jusqu’à ce que nous ayons fait cela, ce ne sont que des conneries.

Sean Illing

Est-il possible qu’il n’y ait pas de véritable tabou et que le manque d’étude rigoureuse soit davantage lié aux limites du domaine ou à la rareté des preuves qu’autre chose?

Alexander Wendt

Eh bien, il est vrai que les preuves dont nous disposons sont très vagues. La plupart est anecdotique. Ce n’est pas scientifique. Il s’agit en grande partie de rapports de témoins oculaires. D’un autre côté, les preuves existent depuis de nombreuses décennies. C’est très cohérent, à bien des égards. C’est partout dans le monde. Il y a un grand nombre de cas et il y a des preuves physiques sous forme de vidéos ou de comptes radar. Et lorsque ces preuves proviennent de l’US Navy, il est sûr de dire qu’elles sont légitimes et non trafiquées.

Sean Illing

Mais à quoi ressemblerait une science des ovnis? Comment étudier empiriquement quelque chose pour lequel il y a si peu de preuves empiriques?

Alexander Wendt

Comme le dit Elizabeth Warren, j’ai un plan pour cela.

Sean Illing

Génial, écoutons-le.

Alexander Wendt

Il y a environ cinq ans, certains de mes collègues et moi avons formé un organisme sans but lucratif appelé UFO data. Et l’objectif que nous nous étions fixé pour l’association à but non lucratif était de créer un réseau au sol de stations de surveillance qui surveilleraient le ciel 24/7 avec des caméras et diverses autres technologies, à la recherche d’OVNIS. Tout arrive, boum, les caméras commencent à prendre des photos ou des radars ou des films jusqu’à ce que l’OVNI passe. La technologie est maintenant très sophistiquée et très bon marché.

Sean Illing

Je ne comprends pas très bien la nécessité de cela. Il existe des milliers de satellites et de systèmes radar fonctionnant à tout moment dans le monde, surveillant, enregistrant et poursuivant. Une question évidente est: pourquoi n’y a-t-il pas plus d’observations? Pourquoi n’y a-t-il pas plus de preuves? Pourquoi y a-t-il si peu de preuves convaincantes?

Alexander Wendt

Je pense qu’une partie du problème est que beaucoup de paramètres de ces technologies que nous utilisons pour rechercher des astéroïdes et des météores et toutes ces autres choses sont tels que les OVNIS peuvent ne pas être dans ces paramètres. Et donc ils seront simplement jetés comme du bruit ou des déchets indésirables. Voilà donc une explication pour laquelle nous voyons moins que nous ne le pourrions.

Deuxièmement, personne n’a pris la peine de chercher réellement des ovnis. Nous recherchons des ET autour d’étoiles lointaines, nous recherchons des comètes, nous regardons toutes sortes d’autres choses dans l’atmosphère. Personne, à ma connaissance, ne recherche sérieusement des ovnis. Mais pour moi, peu importe pourquoi nous n’en voyons pas plus. Ce qui compte, ce sont ces trois vidéos que la Navy a publiées. Je défie quiconque de les regarder et de repartir en pensant qu’il n’y a rien là-bas qui mérite d’être étudié. Ces pilotes qui ont passé des milliers d’heures dans le ciel, qui pilotent les machines les plus sophistiquées du monde entier, voient quelque chose qu’ils n’ont jamais vu auparavant et sont complètement époustouflés.

Encore une fois, ce sont des vidéos publiées par la Marine, et j’ai donc tendance à croire ce que je vois. Ce qui est frappant, c’est que les objets ne se comportent pas comme des phénomènes naturels. L’un des objets tourne alors qu’il vole contre le vent, ce qui n’est pas normal. Et les pilotes ont clairement l’impression que ces objets sont sous contrôle intelligent.

Sean Illing

Êtes-vous convaincu du tout par certaines des explications non ET? Par exemple, que certains des OVNIS sont en fait des ballons météorologiques ou des drones ou des ombres d’avions au-dessus et que ce qui semble être des manœuvres avancées ne sont vraiment que le produit d’éblouissements infrarouges ou d’angles de caméra ou d’erreurs de témoins oculaires.

Alexander Wendt

Je pense que la majorité des rapports d’OVNIS ont probablement des explications conventionnelles comme ça et ce ne sont que des erreurs d’identification par les observateurs sur le terrain. C’est probablement la majorité des cas. Ce sont donc vraiment les cas de minorité hardcore qui n’ont pas ce genre d’explications évidentes. Et c’est là que nous avons de meilleures preuves physiques, ou des sources faisant autorité, comme les militaires. Et c’est vraiment facile de jeter des possibilités sceptiques. Mais je regarde ces vidéos et elles ne me semblent pas du tout fausses.

Sean Illing

Non, ils ne le font pas.

Alexander Wendt

Les pilotes ne le pensent clairement pas non plus.

Sean Illing

Dites-moi la vérité: vous pensez que ce sont des extraterrestres, non?

Alexander Wendt

Je le pense. Si je plaçais un pari, je suppose que je dirais 51 à 49 en faveur des ET. Mais cela ne m’étonnerait pas du tout si le contraire était vrai. Encore une fois, nous n’avons pas fait la science.

Sean Illing

C’est un gros chiffre, Alex.

Alexander Wendt

C’est.

Sean Illing

Dire que quelque chose est difficile à expliquer ne signifie pas pour autant que c’est inexplicable. Il est tout à fait possible – probablement même – qu’il existe un simple compte rendu de ces rencontres et que nous ne l’avons pas encore. Quelle est l’explication du rasoir d’Occam pour ces observations d’OVNIS?

Alexander Wendt

Pour moi, l’explication du rasoir de l’Occam est ETs.

Sean Illing

Vraiment?

Alexander Wendt

Cela explique tous les cas comme ça. Et vous n’avez pas besoin de tout un tas de théories ou d’hypothèses différentes pour tous ces différents phénomènes, non? Parce que les phénomènes sont différents. Mais je suppose que je ne vois aucune explication concurrente qui expliquerait certaines des choses que nous avons sur le film ou que les pilotes ont vues. Et, encore une fois, pourquoi les militaires n’ont-ils pas proposé ces explications alternatives? Ils ont dû y penser et conclure que cela ne correspond pas aux données.

Sean Illing

Je ne suis pas sûr que ce soit vrai. Ils peuvent avoir une forte intuition mais ne peuvent tout simplement pas le prouver, donc cela reste officiellement «non identifié». Nous pouvons certainement dire que les chances que des extraterrestres soient impliqués sont non nulles, mais au-delà, je n’en ai aucune idée.

Alexander Wendt

C’est assez proche de ma position.

Sean Illing

Mais un ballon météo ou des systèmes radar défectueux ou simplement des erreurs de témoins oculaires semblent être des explications beaucoup plus simples.

Alexander Wendt

Mais il faudrait expliquer pourquoi plusieurs instruments fonctionnaient tous de la même manière en même temps. Vous avez plusieurs jets là-haut, vous avez un radar sur les navires en dessous en même temps. Vous avez des communications en cours avec les gens sur les navires et les avions et les gars dans les avions. Donc, quelles que soient les explications que les gens proposent, ils doivent ajuster les données.

Il ne semble pas que ce soit un ballon météo que ces gars voyaient. Je suppose que les pilotes de chasse professionnels sont assez bons pour repérer et reconnaître les ballons météo, et c’est sûrement un phénomène courant. C’est facile d’être sceptique ici, je comprends. Tout ce que je dis, c’est qu’il y en a assez ici pour justifier la science. Le casse-tête est que nous ne faisons pas la science. Pour moi, c’est le phénomène essentiel qui nous intéresse.

Sean Illing

Pourquoi les scientifiques devraient-ils se soucier des ovnis? Pourquoi les philosophes devraient-ils s’en soucier? Pourquoi devrait-on s’en soucier?

Alexander Wendt

Parce que si des ET étaient découverts, ce serait l’événement le plus important de l’histoire humaine.

Sean Illing

Pourquoi?

Alexander Wendt

Si elle devenait connue, cela pourrait être un événement très dangereux dans le sens où nous pourrions voir l’effondrement de l’autorité de l’État. Nous pourrions voir le chaos. La possibilité de contact avec une civilisation qui a beaucoup plus de connaissances que nous est passionnante et terrifiante et imprévisible.

Sean Illing

Je veux dire, n’est-ce pas une raison pour baisser la tête et s’occuper de nos putains d’affaires? Stephen Hawking a mis en garde l’humanité contre les dangers du premier contact avec une espèce exotique. “Si des extraterrestres nous rendent visite”, a-t-il dit, “le résultat serait comme lorsque Columbus a atterri en Amérique, ce qui ne s’est pas bien passé pour les Amérindiens.”

Avait-il tort?

Alexander Wendt

Mon sentiment est que s’ils sont ici, ils sont presque certainement pacifiques, car s’ils n’étaient pas pacifiques, ils nous auraient anéantis il y a longtemps. Ils peuvent probablement le faire très rapidement. Donc, je suppose qu’ils ne signifient aucun mal. Mais c’est toujours le cas que la société pourrait imploser ou déstabiliser à la suite d’une collision avec les ET.

Sean Illing

C’est une grosse hypothèse. S’ils sont ici, ils pourraient être pacifiques, bien sûr. Mais ils pourraient aussi être sur une opération de dépistage. Ils pourraient chercher des trous dans nos défenses, des faiblesses dans nos sociétés et dans nos corps physiques. Le fait est évidemment que nous n’avons aucune idée flippante. Alors peut-être que c’est le cas pour suivre l’exemple de Hawking ici, non? Peut-être vaut-il mieux ne pas fouiner pour une vie supérieure.

Alexander Wendt

J’y ai pensé, et je m’inquiète moins de fouiner et d’être conquis et plus de la prise de conscience potentielle que ces choses sont ici, puis une implosion interne de notre société. Je m’inquiète donc plus pour mes semblables que pour les extraterrestres. Donc je suppose que dans ce sens, je ne suis pas d’accord avec la prémisse de Hawking selon laquelle ils sont là pour nous attraper. Mais bien sûr, il est possible qu’ils soient en mission de surveillance. Mais les gens signalent des OVNIS depuis au moins 80 ans, et c’est une mission de surveillance vraiment, vraiment longue. Et aussi, pourquoi voudraient-ils nous conquérir? C’est comme nous conquérir les fourmis.

Sean Illing

Si certains de ces OVNIS sont les produits de la vie extraterrestre, pourquoi n’ont-ils pas rendu leur présence plus explicite? S’ils voulaient rester non détectés, ils le pouvaient, et pourtant ils s’exposaient continuellement de ces manières semi-clandestines. Pourquoi?

Alexander Wendt

Voilà une très bonne question. Parce que vous avez raison, je pense que s’ils voulaient être complètement secrets, ils le pourraient. S’ils voulaient sortir en plein air, ils pouvaient aussi le faire. Je suppose qu’ils ont eu beaucoup d’expérience avec cela dans le passé avec les civilisations à notre époque. Et ils savent probablement que s’ils atterrissent sur la pelouse de la Maison Blanche, il y aura du chaos et une rupture sociale. Les gens commenceront à leur tirer dessus.

Je pense donc que ce qu’ils font, c’est essayer de nous habituer à l’idée qu’ils sont ici avec l’espoir que nous le découvrirons nous-mêmes, que nous irons au-delà du tabou et que nous ferons de la science. Et alors peut-être que nous pourrons absorber la connaissance que nous ne sommes pas seuls et que notre société n’implosera pas quand nous aurons finalement un contact. C’est ma théorie, mais qui sait, non?

Sean Illing

C’est une théorie intéressante, et aussi probable que n’importe quelle autre, mais la théorie de Hawking est tout aussi plausible –

Alexander Wendt

C’est vrai. Mais les gens ont spéculé que toute civilisation capable de voyager entre les étoiles devrait devenir non violente, car elle ne survivrait jamais assez longtemps si elle était violente entre elle pour atteindre un point où sa technologie était si sophistiquée. Et les êtres humains ne semblent pas être aussi violents que nous l’étions, alors il y a ça.

Sean Illing

Je dirais que nos institutions ont évolué et que les incitations qui guident notre comportement ont évolué, mais je ne pense pas que nous ayons évolué. Je pense que les êtres humains sont aussi non violents que leur situation le permet.

Alexander Wendt

C’est juste.

Sean Illing

S’il y a une chance non nulle que les extraterrestres soient réels et qu’ils sachent que nous sommes ici, c’est fou que les gouvernements ne soient pas plus préoccupés par les dangers. Nous avons tous vu les mêmes films. Comment expliquez-vous ici l’indifférence apparente?

Alexander Wendt

Pour les gouvernements, il n’y a aucun réel avantage à en parler. Ils ne peuvent pas contrôler cela. S’il y a des ET, ils n’ont pas le pouvoir de faire quoi que ce soit. Ils sont impuissants face aux ET. Et il y a un gros risque à la baisse de chaos social, de perte d’autorité, de perte de contrôle et tout ça. Je pense donc que les gouvernements ont de nombreuses raisons de laisser mentir un chien endormi, c’est pourquoi le truc de la Marine est si surprenant en quelque sorte.

Sean Illing

Peut-être que plusieurs gouvernements connaissent déjà les ET et ne révèlent pas ces connaissances pour toutes les raisons que vous suggérez.

Alexander Wendt

Je suis un mécréant fort dans tout type d’argument de complot. Je ne pense pas qu’il y ait jamais eu de complot pour dissimuler la vérité que nous savons que les extraterrestres sont ici. Tout au plus, nous avons dissimulé le fait que nous n’avons aucune idée de ce qui se pass

Sean Illing

Quel est l’argument ou l’élément de preuve qui vous donne le plus de pause? Qu’est-ce qui vous fait penser qu’il n’y a rien ici?

Alexander Wendt

C’est une bonne question. Le fait que je n’ai pas de bonne réponse montre en quelque sorte mon parti pris. Je suppose que j’aimerais voir plus de vidéos du genre que la Navy vient de sortir. Il est probable qu’ils ont d’autres vidéos qu’ils n’ont pas publiées. Je suppose donc que j’aimerais voir plus de preuves physiques. Je suppose que c’est ma réponse: ce qui me donne le plus de pause, c’est que nous avons si peu de preuves.

Sean Illing

Vous avez dit il y a une minute que nous pourrions être dans une situation de pré-contact dans laquelle les ET nous acclimatent progressivement à leur présence. Si c’est vrai, que devons-nous faire pour nous préparer à tout ce qui va suivre?

Alexander Wendt

En fait, c’est le prochain article que j’aimerais écrire. Je ne sais pas quelle est la réponse en ce moment. J’écris uniquement des articles dont je ne connais pas la réponse à l’avance. Mais je suppose que je vais dire ceci: Montezuma aurait pu préparer beaucoup mieux pour Cortes que lui, s’il avait seulement su que Cortes allait venir.

L’ancien sénateur Harry Reid croit aux aliens et exhorte les politiciens à ne pas avoir peur

L’ancien sénateur Harry Reid croit aux aliens et exhorte les politiciens à ne pas avoir peur

«Je vois les choses de cette façon», a déclaré Reid. «Le monde tel que nous le connaissons aujourd’hui est extrêmement vaste. C’est tellement gros que je ne peux pas le comprendre. Et je pense que nous, en tant qu’êtres humains, devons être un peu myopes si nous pensons que nous sommes la seule espèce dans l’univers entier. Dans l’univers entier, il y a certainement plus d’une [espèce]. »

Harry Reid pour Vice


Bon article de fond de Vice sur Harry Reid, l’homme de l’AATIP. N’oublions pas quand même que Reid est l’outil politique, mais que celui qui tient le manche reste Robert Bigelow… Qui reste très discret actuellement. Trop, même.

Lien vers l’article :

https://www.vice.com/en_us/article/wxqea5/former-senator-harry-reid-believes-in-aliens-urges-politicians-to-not-be-afraid


Proposition de traduction :

L’ancien leader de la majorité au Sénat, Harry Reid, a fait plus que tout autre législateur pour soutenir la recherche d’OVNIS, ce qui, selon lui, ne signifie pas grand-chose.

“Le plus triste, c’est que personne d’autre n’a rien fait, donc dire que j’ai fait plus que quiconque n’est pas un gros problème”, a déclaré Reid à Motherboard sur le podcast CYBER. “Personne ne fait rien et c’est dommage.”

Reid a été l’architecte de deux programmes du Pentagone conçus pour rechercher et étudier les ovnis , les phénomènes aériens non identifiés et les technologies de propulsion avancées. Ces deux programmes , appelés Advanced Aerospace Threat and Identification Program et Advanced Aerospace Weapons Systems Applications Program, ont reçu un financement de 22 millions de dollars entre 2007 et 2012 grâce à un «budget noir» du Congrès et ont été gérés par une société appelée Bigelow Aerospace Advanced Space Studies. , qui y a travaillé avec le Pentagone.

Depuis que les programmes sont devenus publics en 2017 grâce à une enquête du New York Times et à l’homme qui a dirigé le programme, Luis Elizondo, Reid a donné quelques interviews où il a dit qu’il voulait se concentrer sur la «science», pas sur les «petits hommes verts». Mais Reid, dans une interview avec Motherboard cette semaine, a déclaré qu’il croyait en la vie extraterrestre.

«Je vois les choses de cette façon», a déclaré Reid. «Le monde tel que nous le connaissons aujourd’hui est extrêmement vaste. C’est tellement gros que je ne peux pas le comprendre. Et je pense que nous, en tant qu’êtres humains, devons être un peu myopes si nous pensons que nous sommes la seule espèce dans l’univers entier. Dans l’univers entier, il y a certainement plus d’une [espèce]. »

Bien que cette déclaration ne doive pas être très controversée et reflète un point de vue de nombreux scientifiques, ce n’est pas celui qui a été adopté par de nombreux politiciens, et certainement pas par quelqu’un qui avait autant de pouvoir que Reid. Reid a également dit qu’il pensait qu’il était impossible de séparer l’étude des OVNI de la recherche d’extraterrestres.

Écoutez l’interview complète sur CYBER, qui est disponible sur toutes les plateformes de podcast.

«Je ne pense pas que vous puissiez les séparer. Je pense que c’est tout un grand panier de choses », a-t-il déclaré. «Nous avons appris avec le travail que nous avons fait que l’observation du phénomène aérien n’a pas été vue par quelques dizaines de personnes, pas quelques centaines de personnes. Des milliers de personnes. Des milliers de personnes. Nous avons assez bas. Nous savons que des choses inhabituelles se sont produites régulièrement au cours des décennies et nous savons que dans les Dakotas, une installation de lancement de missiles a été fermée à cause de quelque chose sur l’un d’eux qui leur a essentiellement coupé le courant. Nous connaissons les comptes au large de San Diego où des navires ont trouvé ces choses inhabituelles dans l’eau et cela a coupé les communications sur les navires. »

“Je pense que nous devons bien comprendre cela et n’avoir aucune limite sur ce que nous recherchons”, a-t-il ajouté. «Et je répète maintenant pour la deuxième ou la troisième fois que les gens ne devraient pas avoir peur. Je pense qu’un trop grand nombre de mes amis législateurs ont peur de se lancer là-dedans parce que quelqu’un pensera qu’ils sont une sorte de dingue. Mais j’y suis allé et je ne pense pas que cela me fasse du mal politiquement. »

La semaine dernière, le Pentagone a finalement publié trois vidéos qui avaient déjà été divulguées par le biais de l’organisation de recherche sur les ovnis d’Elizondo et de l’ancien chanteur de Blink-182, Tom DeLonge, à la Stars Academy of Arts and Science. Reid a tweeté que le communiqué“n’égratignait que la surface de la recherche et des matériaux disponibles”. Malheureusement, beaucoup de ces programmes restent classés. Le Pentagone n’a pas été très ouvert sur l’AATIP lorsqu’il a été interrogé ou FOIAed, et a récemment déclaré que le programme n’avait rien à voir avec les ovnis .

Reid a dit que dès les premiers jours, c’était un programme OVNI et a toujours été conçu pour être un programme OVNI. Une grande partie de la recherche a été effectuée par Bigelow sur le tristement célèbre Skinwalker Ranch , un point chaud paranormal dans l’Utah. Reid a dit qu’il n’avait jamais visité Skinwalker Ranch mais qu’il avait suivi le programme de très près alors qu’il était sénateur.

«Même certains membres de mon personnel m’ont dit de rester à l’écart de tout cela. Mais je n’ai jamais regardé en arrière. C’était quelque chose qui m’intéressait. Je pensais que c’était quelque chose auquel le gouvernement devrait participer»

“Bien sûr, je l’ai suivi de très près et j’ai parlé à des gens qui travaillaient là-bas, mais j’ai décidé qu’il était très difficile pour moi d’y aller parce que j’étais un employé du gouvernement en tant que membre du Sénat. Et je suppose que j’aurais pu Mais je ne pensais pas qu’il était approprié que le gouvernement me prenne, alors j’ai bien pensé, je vais juste écouter les autres “, a-t-il déclaré. “Mais vous savez, il y a toutes sortes de rapports intéressants sur des gens qui sont allés là-bas … il y avait trop de trucs bizarres qui se passaient là-haut. Mais non, je n’y suis pas allé.”

Reid dit que pendant que le programme était en cours, il n’a jamais poussé à rendre ses conclusions publiques, et a dit qu’il pensait que le Pentagone ou la NSA devrait faire ce genre de travail parce qu’il n’était pas sûr si une agence civile comme la NASA pouvait le faire. Mais il croit à ce jour qu’étudier les OVNIS est un travail gouvernemental important qui devrait continuer à être financé.

“Je pense que les législateurs ont peur de le faire de peur d’être accusés de gaspiller l’argent des contribuables”, a-t-il déclaré. “Même certains membres de mon personnel m’ont dit de rester à l’écart de tout cela. Mais je n’ai jamais regardé en arrière. C’était quelque chose qui m’intéressait. Je pensais que c’était quelque chose auquel le gouvernement devrait participer. Et je pense que nous avons le Pentagone et d’autres les représentants du gouvernement ne continuent pas à travailler sur ce point, c’est vraiment malheureux pour le pays parce que d’autres pays le font. “

L’armée américaine a officiellement publié trois vidéos d’OVNIS. Pourquoi personne ne semble s’en soucier?

L’armée américaine a officiellement publié trois vidéos d’OVNIS. Pourquoi personne ne semble s’en soucier?

“Les ovnis peuvent être difficiles et inconfortables à penser. Comme je l’ai expliqué ailleurs , l’un des symptômes de cette difficulté est que les individus et les institutions maintiennent leur propre ignorance de la situation.”

Adam Dodd pour The Conversation


On continue les articles sur les publications du Pentagone avec un article d’Adam Dodd pour The Conversation.

Lien vers l’article :

https://theconversation.com/the-us-military-has-officially-published-three-ufo-videos-why-doesnt-anybody-seem-to-care-137498


Proposition de traduction :

Le 27 avril 2020, le département américain de la Défense a publié une déclaration publique autorisant la libération de trois vidéos “OVNI” prises par des pilotes de la marine américaine.

Les images semblent représenter des objets aéroportés émettant de la chaleur sans ailes, fuselage ou échappement visibles, fonctionnant de manière aérodynamique de manière qu’aucun avion connu ne peut atteindre. Le DoD n’utilise pas les termes «objet volant non identifié» ou «OVNI» mais indique clairement que «les phénomènes aériens observés dans les vidéos restent caractérisés comme« non identifiés ».»

Les pensées sur ce que sont les OVNIS varient considérablement – des illusions aux vaisseaux spatiaux extraterrestres. Cependant, une définition conservatrice et réalisable est: «des objets aéroportés intelligemment contrôlés qui ne sont apparemment pas fabriqués par des humains».

Seule une petite fraction des rapports d’OVNIS collectés dans le monde au cours des sept dernières décennies semblent décrire de tels objets, mais les images de la Navy semblent convenir. Que ces objets soient ou non des véhicules d’invasion extraterrestre, leur simple présence semble indiquer une menace pour la sécurité nationale, ce qui rend en partie la récente annonce du Pentagone si déroutante.

C’est la première fois que le Pentagone confirme publiquement l’authenticité des images d’OVNIS. Cela aurait dû être une annonce capitale, mais cela semble avoir à peine bougé l’aiguille sur la controverse sur les ovnis. Pourquoi?

Les trois vidéos infrarouges monochromes granuleuses – l’une prise en novembre 2004, les deux autres en janvier 2015 – avaient déjà été divulguées en ligne, en 2007 et 2017, respectivement. Ils ont également attiré l’attention internationale après que le New York Times les a publiés dans le cadre d’un exposé de décembre 2017 sur le programme secret de recherche sur les ovnis du Pentagone, le soi-disant «programme avancé d’identification des menaces aérospatiales».

Les trois vidéos publiées par le département américain de la Défense montrent des «phénomènes aériens non identifiés».

Ce programme aurait été dirigé par Luis Elizondo, qui prétend avoir joué un rôle déterminant dans les fuites de 2017, bien que ses antécédents aient été remis en question de manière crédible . Après avoir démissionné du DoD, Elizondo a immédiatement rejoint To the Stars Academy of Arts and Science , un collectif de recherche sur les ovnis fondé par l’ancien leader de Blink 182 Tom DeLonge.

En septembre 2019, Joseph Gradisher, revendiquant le titre de «porte-parole du chef adjoint des opérations navales pour la guerre de l’information», a confirmé l’authenticité des trois vidéos dans un courriel à un blog OVNI bien connu appelé The Black Vault . Cette évolution a été rapidement rapportée par le Washington Post.

Les images d’OVNI en question sont donc apparues moins comme un tir à l’improviste, et plutôt comme un écho dans la nuit. Sa confirmation graduelle et échelonnée par le DoD reflète l’entrée de la séquence elle-même dans la conscience publique.

Que cela se soit produit par accident ou par conception, nous ne le saurons peut-être jamais. Comme l’a observé astucieusement le critique de la technoculture Richard Thieme , «le monde ovni est une salle des miroirs. Le monde OVNI sur Internet est une simulation d’une salle des miroirs. “

Malgré les réfractions exaspérantes du trou du lapin OVNI, nous pouvons être certains d’une chose. La figure moderne de l’OVNI maintient une résidence mal à l’aise «en marge du réel».

Les OVNIS ne sont clairement pas des objets ordinaires, comme des rochers, des chaises ou des smartphones. Mais ils ne sont pas non plus des produits totalement immatériels de l’imagination culturelle, comme les loups-garous, les vampires ou les fées.

Si, comme l’a soutenu l’ historien des sciences M. Norton Wise , “rendre quelque chose de visible, c’est le rendre réel, ou essayer de le faire”, alors la question de savoir si les OVNIS existent ou non dépend en grande partie des débats sur la représentation et l’authenticité.

Quand il s’agit de phénomènes qui peuvent ne pas entrer dans notre cadre de ce qui est réel – des phénomènes comme les OVNIS – quel genre de représentations d’entre eux considérerons-nous comme authentiques?

Plus précisément, à quoi ressemblerait une représentation authentique d’un OVNI? Qui aurait le pouvoir de lui donner cette authenticité? Et comment cette authentification se déroulerait-elle?

Dans sa polémique très influente de 1977, On Photography, Susan Sontag a observé que «les images qui ont une autorité pratiquement illimitée dans une société moderne sont principalement des images photographiques; et l’étendue de cette autorité découle des propriétés propres aux images prises par des caméras ».

Dans ce paradigme, même la photographie la plus pauvre est toujours plus «légitime» que la peinture la plus raffinée et la plus précise. Cependant, les images de la Navy UFO sont présentées comme quelque chose de plus qu’une photographie. Il est proposé sous forme de données professionnelles, collectées par des praticiens hautement qualifiés.

Même si nous ne comprenons pas tout sur l’écran infrarouge à ciblage avancé (ATFLIR) de l’avion, ni même comment la vidéo a été réalisée, il semble être basé sur les données et authentique – une impression réitérée par la qualité granuleuse et monochrome de l’image lui-même.

En tant qu’observateurs, nous sommes amenés à croire que, malgré la résolution quelque peu décevante visuellement, nous regardons des images authentiques. D’une certaine manière, la déception visuelle aide à qualifier les vidéos de candidats à la légitimité.

Même si peu d’entre nous savent à quoi devrait ressembler une telle vidéo, nous supposons que, puisque les rencontres avec des OVNIS sont spontanées et surprenantes, les séquences sont probablement un peu moins que satisfaisantes.

Ces attentes posent un dilemme. Si une image d’un OVNI est trop claire, elle sera probablement lue comme manifestement fausse, mais si elle est trop floue, cela pourrait être n’importe quoi.

Une lecture superficielle des images de l’OVNI de la Marine conduirait probablement à cette dernière évaluation. Mais étant donné la nature de la séquence (elle est infrarouge, pas techniquement photographique, établit donc la signature thermique des objets représentés), et le contexte institutionnel (le Pentagone n’est pas connu pour produire et distribuer de fausses vidéos OVNI), il est difficile d’éviter la conclusion de la séquence montre de véritables anomalies physiques. Si tel est le cas, cela mériterait une attention scientifique et militaire sérieuse, qui semblent actuellement absentes.

Les ovnis peuvent être difficiles et inconfortables à penser. Comme je l’ai expliqué ailleurs , l’un des symptômes de cette difficulté est que les individus et les institutions maintiennent leur propre ignorance de la situation.

Un trope persistant dans la mythologie OVNI occidentale est que chaque président américain est informé de la réalité de la situation lors de son entrée en fonction. L’actuel président et commandant en chef des forces armées américaines, Donald Trump, a commenté les images récemment publiées: «Je me demande simplement si c’est réel. C’est une sacrée vidéo. “

C’était une rare déclaration unificatrice d’un président notoirement diviseur et antagoniste, résumant peut-être la réaction publique la plus probable à ce dernier épisode du mystère OVNI: il suffit de se demander.